Valais Libre

31 janvier 2012

1973 – De l’inconvénient d’être né, Emil Cioran (1911 – 1995)

Filed under: d. petite anthologie de la littérature française — vslibre @ 6 h 58 min

Ouvrage d’un pessimisme torride… Le plus grand malheur de l’homme ce n’est pas de mourir, mais de naître ! Le titre est éloquent, le ton du discours donné… on n’est pas là pour rigoler.

A partir de cette idée, Cioran nous entraîne dans un univers tellement noir qu’il en devient presque agréable. A travers des pensées brèves, des maximes, Cioran nous convie dans un monde où tout est vain, inutile. La vie n’a pas de sens et tout serait mieux si on n’était jamais sorti du néant…

« Un livre est un suicide différé »

« Dès qu’on commence à vouloir, on tombe sous la juridiction du démon »

« Tout succès est infamant : on ne s’en remet jamais, à ses propres yeux s’entend »

Voilà le genre d’aphorisme que nous propose Emile Michel Cioran. A déguster sans modération, mais avec un peu de recul.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :