Valais Libre

10 mars 2016

Parce que nous sommes en 2016 !

Filed under: b. Du Lys dans les Étoiles — vslibre @ 7 h 20 min
Tags: , ,
Justin Trudeau lors de son discours inaugural (photo TVAnouvelles.ca)

Justin Trudeau lors de son discours inaugural (photo TVAnouvelles.ca)

Le 8 mars marque la journée de la femme. Au Québec, comme en Valais, l’heure est à un bilan. Les femmes sont toujours à la recherche de parités. Malgré de belles avancées, le chemin n’est pas encore à son terme. Polémique sur le « féminisme » au Québec, manque de présence de femmes aux postes clés en Valais et débat sur le voile des deux côtés de l’Atlantique, cette journée a été agitée.

« Parce que nous sommes en 2015 ! » La réponse de Justin Trudeau lors de son premier discours officiel de premier ministre du Canada expliquait pourquoi son gouvernement respectait la parité homme-femme. Cette formule, souvent reprise et parodiée depuis, illustre parfaitement l’avancée du Canada et du Québec.

Guerre sémantique

« Je suis beaucoup plus égalitaire que féministe », a confié Lise Thériault lors d’un entretien à la Presse Canadienne. La ministre de la Condition féminine du Québec ne s’attendait pas à déclencher une telle tempête. Elle croit beaucoup plus à l’« individu » qui s’engage pour « prendre sa place ». « La réalité des années 70 et la réalité d’aujourd’hui ne sont plus pareilles. »

Malheureusement pour la ministre, ses déclarations ont provoqué un tollé des organisations féministes qui reproche à Lise Thériault son approche individualiste. De belles joutes sémantiques ont occupé les jours précédents la journée de la femme. Finalement, tout le Québec avait sa définition du féminisme et tout le monde en était un peu à sa façon.

Femme et politique

Si « le Valais est le cancre de la représentativité féminine au Grand Conseil » comme le titrait le Nouvelliste, la préoccupation n’est pas que valaisanne. Mais avec 15,4 %, le canton est largement en dessous de la moyenne helvétique qui se situe à 22,6% et bien en deçà du Canada, 26 % ou du Québec avec 27,2 %.

J’espère que la candidature comme deuxième vice-présidente du Grand Conseil de ma députée (j’étais son suppléant) Anne-Marie Sauthier recevra un bon accueil et comble ainsi un peu l’abysse qui sépare homme et femme en politique.

Voile

La journée de la femme est l’occasion de soulever bien d’autres problématiques, mais je ne peux conclure sans dire un mot sur la question du voile. En Valais une initiative UDC vise à l’interdire le port du voile à l’école, pendant ce temps, au Canada, la Cour suprême a autorisé le port du niqab (voile intégral) lors de la prestation du serment de citoyenneté.

Les féministes semblent plus réticentes à considérer la question du voile comme une libération de la femme que comme un respect des croyances. Mais de là à stigmatiser des jeunes filles, il y a un juste milieu qui reste à trouver.

Parce que nous sommes en 2016, ces questions restent toujours d’actualité ce qui prouve que l’égalité homme-femme, même si elle a fait des progrès n’est pas encore réalisée…

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :