Valais Libre

16 mars 2016

Sport spectacle

Filed under: b. Du Lys dans les Étoiles — vslibre @ 7 h 18 min
Tags: , , ,
image: youtube.com

image: youtube.com

Christian Constantin éclate après l’injustice subie à Berne, il promet une prime de 25’000.-. L’arbitrage suisse est encore une fois dans la tourmente. Pendant ce temps, en Amérique du Nord, la Ligue nationale de hockey (LNH) décide d’installer des caméras à la ligne bleue pour les prochaines séries éliminatoires. D’un côté le poids des traditions, de l’autre une vision business du sport.

« Nous subissons un changement de décision arbitrale avec la volonté de fausser le match. » Les paroles de Christian Constantin sont claires à l’issue du match Sion – Young Boys de dimanche dernier. Sascha Amhof, l’arbitre de la partie, est menacé de plainte pénale, le président du FC Sion n’a aucune confiance en la ligue nationale.

L’avantage aux tricheurs

L’arbitrage est montré du doigt, mais on oublie que l’arbitre est faillible comme tous les acteurs du football. Il commet des erreurs, souvent bien moins que les joueurs professionnels, tout en n’ayant pas les mêmes conditions de préparation. Cette réalité est bien connue, mais rien n’est fait pour améliorer cette situation. L’erreur d’arbitrage fait partie de la culture du football.

Mais ce qui fait bien plus partie de la culture du football, c’est la simulation, l’esbroufe ou la comedia del arte ! Les images en super-ralenti sont impitoyables, elles mettent en lumière l’exagération des réactions. Depuis mon arrivée en Amérique du Nord, ces tricheries permanentes me sont devenues encore plus insupportables, pourtant ceux qui ont partagé les terrains de 5e ligue avec moi savent combien j’étais bon dans la comédie.

Les pauvres arbitres ne sont pas aidés. Leur infaillibilité est lourde à porter. Toujours soutenus par les autorités, ils se donnent en pâture aux tricheurs. C’est un concours permanent de chutes, de gestes exagérés, de contestation et autres scènes théâtrales. Malheureusement, sans aide extérieure, sans recours possible aux images vidéo, rien ne pourra arrêter ces dérives.

Business sportif

En Amérique du Nord, le sport professionnel est un spectacle. Il est régi par des règles qui n’ont rien à voir avec les traditions sportives européennes. Les ligues professionnelles sont organisées comme des entreprises. Les propriétaires des équipes font face aux syndicats des joueurs et tout est pensé et décidé en fonction de la rentabilité et de la qualité du spectacle.

Le hockey est une religion au Canada, malgré la domination des équipes américaines, la passion ne tarit pas. Mais, sur une patinoire, il n’y a pas de simulation. J’ai vu un joueur quitter la glace par ses propres moyens, la jambe cassée par un tir puissant. S’il y a intervention des soigneurs, c’est que la situation est grave.

Pareil pour les simulations, les sanctions sont immédiates ou, si l’arbitre ne l’a pas vu, la vidéo est impitoyable. Même en cas de faute sur soi, si tu exagères ta réaction, tu iras te reposer deux minutes sur le banc des pénalités. Les arbitres sont des professionnels et ils ont le respect de tous. Ils ne sont pas infaillibles et ils le savent.

Durant les parties, un bureau unique à Toronto où sont centralisées toutes les images est en service pour trancher les situations litigieuses. En cas de doute, les arbitres peuvent décider d’aller vérifier leur décision. Les entraîneurs ont aussi droit à un challenge vidéo. Le jeu n’est pas retardé, une pause publicitaire (il y en a toujours de prévues) occupe le temps de reprise.

De toute façon, les décisions sont toujours rapides et les images sont projetées dans le stade pour informer le public. L’arbitre explique aussi sa décision, avec ou sans la vidéo. Pendant que Constantin menace d’aller devant les tribunaux et offre une prime, la LNH décide d’ajouter des caméras à la ligne bleue pour mieux juger les hors-jeu durant les prochaines séries éliminatoires…

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :