Valais Libre

23 novembre 2016

Politique de proximité

Filed under: b. Du Lys dans les Étoiles — vslibre @ 1 h 23 min

6presiAu lendemain des élections communales qui ont déchaîné bien des passions, il me paraît intéressant de jeter un regard comparatif sur cette politique de proximité. Quel est le rôle des partis politiques traditionnels dans ce cadre ? Comment comprendre les alliances hétéroclites qui semblent se multiplier ? Qu’est-ce qui se passe ailleurs, en l’occurrence au Québec ?

Je ne tenterai pas une analyse des quelques tremblements de terre qui ont secoué quelques communes valaisannes en cet automne 2016. Membre durant 28 ans des instances à différents niveaux du parti d’Entente de Savièse, ce n’est pas l’envie qui me manque, mais absent depuis 5 ans, je n’ai pas toutes les cartes en main pour oser un diagnostic. Je préfère vous proposer une réflexion plus globale.

Que n’ai-je pas entendu durant toutes ces années de militantisme au parti d’Entente de Savièse : une alliance contre nature, pensez des socialistes, des libéraux et des radicaux… rien à voir ensemble ! Et pourtant, cette coalition plus logique que ce qu’elle paraissait a tenu le pouvoir durant 80 ans. Si ce n’est pas une preuve irréfutable, c’est du moins un indice que cela avait du sens. Les électeurs ne sont pas fous, ils votent généralement pour ce qu’il pense être le mieux pour eux. C’est encore plus vrai au niveau communal.

Comparons

Le Canada connaît un découpage politique semblable à la Suisse sur trois niveaux : le fédéral, le provincial, équivalent du cantonal, et le municipal, pendant du communal. Deux confédérations avec des répartitions de compétences inégales, mais trois niveaux d’organisation territoriale avec des représentants élus. Les systèmes d’élection sont différents, mais ils ne changent en rien la comparaison.

Au Québec, chaque municipalité est dirigée par un conseil municipal. Si je prends ma ville de résidence, Lévis qui compte un peu moins de 150 000 habitants, elle possède un conseil municipal de 16 membres. La ville est découpée en 15 arrondissements qui élisent chacun un représentant selon le système uninominal à un tour: le candidat qui recueille le plus de voix est élu. Le seizième membre du conseil est le maire. Il est lui élu par tous les citoyens selon le même système. S’il ne gagne pas l’élection à la mairie, il n’est pas conseiller municipal.

Les élections auront lieu en automne 2017. Les partis municipaux commencent à s’organiser. La première étape est d’élire un chef de parti qui sera candidat à la mairie. Il va ensuite composer une équipe autour de lui en recrutant des candidats dans un maximum d’arrondissements. Les deux élections, à la mairie et au conseil municipal, sont séparées, mais très liées. La personnalité du chef fait très souvent la différence et, habituellement, le maire élu se retrouve avec une majorité au conseil, parfois même avec proche de la totalité des sièges.

Sans affiliation

Ces partis municipaux ne sont pas affiliés aux partis des autres paliers, ni fédéral ni provincial. Ils s’organisent autour d’un projet, d’une vision pour la municipalité. À ce niveau de proximité, l’idéologie ne semble pas essentielle, les projets concrets sont bien plus pertinents. Un leader, des projets, une vision de proximité, la formule me paraît bonne. Elle semble aussi avoir du futur en Valais.

Vouvry et Reynold Rinaldi en sont un exemple. Il voulait poursuivre son travail, la population l’a suivi et il a gagné des sièges sans candidat. Dany Défago à Vex a fait de même, mais avec une équipe déjà organisée avant les élections. Grimisuat a connu aussi son duel de personnalités avec un nouveau parti à visées uniquement communales.

On pourrait multiplier les exemples, le succès dépend de la personnalité du porte-drapeau et de la qualité du projet ou parfois, de la cristallisation de l’adversaire. Nous avons la chance de vivre dans des démocraties vivantes où l’envie de participer à la vie communautaire est encore bien présente. Profitons-en!

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :