Valais Libre

6 janvier 2017

5 ans au Québec – Épisode 1

Filed under: k. saga québécoise — vslibre @ 10 h 00 min
Tags: ,

Déjà cinq ans !

Une pelle sur le toit

Une pelle sur le toit

Voilà déjà cinq ans que je vis à Saint-Jean-Chrysostome. J’y suis arrivé le 4 janvier 2012 sous la neige. La neige est toujours là en cette première semaine de janvier 2017. Le temps passe vite et l’envie de jeter à nouveau un regard régulier sur ma vie au Québec me reprend.

Durant ma première année, j’avais écrit chaque semaine une saga québécoise qui est devenue un livre : Première année à Québec (Aux éditions du Lys dans les Étoiles). Le regard découvreur, naïf de mes premiers pas au Québec n’est plus. Il est devenu plus analytique, plus comparatif.

Je viens de relire le premier épisode de la saga (https://vslibre.wordpress.com/2012/01/25/le-grand-depart/ ), l’enthousiasme et la fraîcheur du nouvel arrivant sont rafraîchissants, ses sentiments sont toujours présents, mais ils laissent aussi une place à la lucidité. Les réalités du vivre ailleurs imposent quelques limites, quelques obstacles et quelques désillusions aussi.

Heureusement, le positif a toujours le dessus. Cinq ans de vie dans un nouveau monde m’ont permis de mieux le comprendre, de décoder certains signes, surtout de me creuser un nid. Je n’oublie ni ne renie mes origines, bien au contraire, l’éloignement renforce aussi les liens, la distance rapproche parfois.

J’ai utilisé ma liberté des premiers temps, pour approfondir mes connaissances de l’histoire suisse et valaisanne. Les chroniques radiophoniques «  En route vers le 200e » diffusées sur Rhône Fm m’ont donné cette chance, puis j’ai étudié l’histoire du Québec pour devenir guide touristique. L’histoire me permet de mieux comprendre le présent.

Si l’éloignement et la réorganisation professionnelle m’ont permis de me plonger dans une de mes passions, ils m’ont aussi donné le temps de me rapprocher de certaines personnes restées en Suisse. C’est un des paradoxes de la distance.

La neige tombe encore, l’hiver québécois est une des premières réalités qui s’est imposée à moi. Cinq ans plus tard, j’aime toujours l’hiver, j’ai appris à vivre avec les obligations qu’il impose. J’ai appris à ne pas sortir sans l’équipement nécessaire même pour aller à la boîte à lettres (boîte à mail ici), à aller en visite en prenant des petites chaussures dans un sac ou à vérifier que ses chaussettes ne sont pas trouées.

Les glaçons ne se forment plus dans mon nez et se balader à -20 degrés est presque devenu une sinécure. Nous sortons d’un beau Noël et la neige tombe en abondance. L’hiver est magnifique et le fleuve Saint-Laurent couvert de glace est un décor qui égale les montagnes valaisannes.

Ce sont ces nouvelles visions de mon pays d’adoption dont j’ai envie de vous entretenir tout au long de l’année. Maintenant, je dois vous laisser, je dois monter déneiger le toit de la maison.

Les toits de Saint-Jean-Chrysostome sont beaux sous la neige.

Les toits de Saint-Jean-Chrysostome sont beaux sous la neige.

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :