Valais Libre

7 janvier 2017

150 ans de la confédération canadienne – Histoire littéraire francophone

Filed under: e. Auteurs québécois — vslibre @ 13 h 00 min
Tags:

Gilles Archambault (1933 – …)

archambaultNé à Montréal le 19 septembre 1933, Gilles Archambault étudie au Collège Sainte-Marie où il obtient son baccalauréat en 1955. Il fera ensuite des études de lettres à l’Université de Montréal. Il recevra sa licence en 1957. Romancier et réalisateur, mais aussi animateur d’émissions sur le jazz et la littérature, il a travaillé à Radio-Canada de 1963 à 1992.

En collaboration avec Jacques Brault et François Ricard, il monte une maison d’édition, les Éditions du Sentier, de 1978 à 1986. Gilles Archambault publie son premier roman, Une sublime discrétion en 1963. Sa production dès lors sera régulière. La difficulté de vivre à deux, le manque de communication, la solitude seront ses thèmes de prédilection.

Ses chroniques, ses livres connaissent du succès. Il reçoit de nombreux prix littéraires: les prix Athanase- David (1981) et Fleury-Mesplet (2005) pour l’ensemble de son œuvre ainsi que le Prix du gouverneur général en 1987.

Lorsque le coeur est sombre (2013)

archambault-livreGhislain est seul. Il vieillit et ne le veut pas. Le vieux comédien solitaire aime se replonger dans son passé glorieux. Pour retrouver un peu de lustre, il invite 4 amis à manger. Pour une soirée vraie, il sacrifie sa maigre pension pour offrir un repas dans un modeste restaurant chinois. Nous vivons cette journée à travers le regard des cinq convives.

Marie-Paule, l’ancienne compagne aujourd’hui remariée avec un homme qui lui offre la sécurité n’a vraiment aimé que Ghislain. Leur amour a été tumultueux, mais leur complicité est toujours forte. Yves, professeur de création littéraire est un écrivain silencieux et besogneux. Il fut l’auteur du film commémoré par ce repas. Luc, le marginal qui a toujours vécu de petits boulots et Annie, la fille d’un ami disparu complètent la tablée.

Nous progressons dans la journée d’heure en heure à travers les cinq regards. Chacun se demande ce qu’il va trouver autour de la table. Touchantes, vibrantes ou sombres les atmosphères se succèdent. Nous pénétrons l’intimité de ces solitudes qui seront peut-être un jour le sujet d’un roman d’Yves.

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :