Valais Libre

12 janvier 2017

150 ans de la confédération canadienne – Histoire littéraire francophone

Filed under: e. Auteurs québécois — vslibre @ 13 h 00 min
Tags:

 

Philippe Aubert de Gaspé (1786 – 1871)

gaspe-portraitShérif puis prisonnier, le destin de Philippe Aubert de Gaspé alterne les zones de lumière et d’ombre. Le futur romancier voit le jour à Québec où il passera sa vie en alternance avec le domaine de sa mère à Saint-Jean-Port-Joli. Il sera d’ailleurs le dernier seigneur du lieu.

Des études au Petit-Séminaire de Québec le font avocat. Il sera tour à tour lieutenant de milice, capitaine et major de Québec avant d’accéder au poste de shérif de la ville. Accusé de détournement de fond, il se repliera sur Saint-Jean-Port-Joli. Il n’échappera pas à la prison. Il y passera trois ans entre 1838 et 1841.

Il viendra sur le tard à l’écriture. Son premier roman, les Anciens canadiens, sera publié à l’âge de 74 ans. Le succès est retentissant et les rééditions seront nombreuses. Trois ans plus tard, il publiera ses Mémoires qui contiennent une foule d’anecdotes sur la société québécoise. La municipalité de Saint-Aubert, non loin de Saint-Jean-Port-Joli, porte son nom en son honneur.

Les Anciens canadiens

gaspe-livreArchibald Cameron de Locheill est un orphelin écossais un peu perdu dans l’immense Québec. La famille d’Haberville le prend sous son aile. Le fils Jules devient son ami fidèle et il tombera éperdument amoureux de Blanche, la fille de la maison. La vie rude de la campagne québécoise, des forêts à exploiter, de la terre à cultiver tisse la toile du roman.

Courageux et intrépide, le jeune Archibald sauve un inconnu, Dumais, d’une mort certaine lors de la débâcle du Saint-Laurent. La vie se poursuit au fil des anecdotes et des légendes pendant que les deux jeunes sont à l’armée. Archibald rentre en Europe servir l’Angleterre.

La conquête du Canada, lui fera croiser douloureusement le domaine d’Haberville. Il devra y mettre le feu par fidélité à ses armes. Prisonnier des indiens, il sera sauvé par Dumais. Il retrouvera et épargnera Jules sur les plaines d’Abraham. Après que Blanche lui refuse sa main en raison des horreurs de la guerre, il trouvera la paix et la réconciliation avec son ancienne famille protectrice.

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :