Valais Libre

19 janvier 2017

150 ans de la confédération canadienne – Histoire littéraire francophone

Filed under: e. Auteurs québécois — vslibre @ 13 h 00 min
Tags:

 

Jean Barbeau (1945-…)

barbeauNé, le 10 février 1945 à Saint-Romuald, sur la Rive-Sud du Saint-Laurent, en face de Québec, Jean Barbeau suivra le cours classique du collège de Lévis. Il étudiera ensuite en lettres à l’Université Laval. En 1968, il se joint à la Troupe des treize, puis fonde, une année plus tard, avec des amis comédiens, le Théâtre Quotidien de Québec.

Dès son collège, il écrit ses premiers textes. Durant son université, Il écrira ou coécrira diverses pièces jouées par les étudiants. Il sera un des auteurs dramatiques québécois les plus prolifiques des années 70 et 80. En 1971, sa pièce Ben-Ur est un grand succès d’édition. Il utilise avec talent le joual, le parler populaire du Québec.

Après les enjeux québécois, ses pièces dénonceront le matérialisme nord-américain. Jean Barbeau est un auteur très joué à travers le Québec, mais aussi à l’étranger. Dès les années 90, il écrit aussi des scénarios pour la radio et la télévision. Il est aussi l’auteur du premier long métrage acadien.

L’abominable homme des sables (1989)

barbeau-livreMaria était une archéologue renommée, surnommée la Déesse des sables. Était, car un osti de crétin de virus, attrapé lors d’une fouille archéologique, l’a envoyé dans un caveau. Pour la première fois depuis 4 ans, Étienne, son mari, peut passer un vendredi avec elle. Car, les vendredis, Maria les consacrait à visiter sa mère.

Enfin, c’est ce que le couple disait au monde, mais les vendredis, Maria retrouvait Serge, son amant et Étienne le savait. Alors, il est fou de rage lorsqu’un inconnu vient le déranger dans son dialogue d’outre-tombe. Surtout que cet inconnu est Serge. Ils vont faire connaissance, se jauger, s’évaluer, croiser le fer verbalement, pour finalement partager leur solitude.

Le duel est acharné, tout sépare les deux hommes, l’âge, l’allure, la profession, mais l’amour de Maria les réunit. Pourtant, ils sont jaloux, ils se connaissaient sans se connaître, Maria leur parlait à chacun de l’autre. Au fil des confidences, on découvre que c’est la peur de perdre Maria qui a poussé Étienne à commettre un geste qui jettera Serge dans les bras de Maria.

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :