Valais Libre

27 mars 2017

150 ans de la Confédération canadienne – Histoire littéraire francophone

Filed under: e. Auteurs québécois — vslibre @ 13 h 00 min
Tags: ,

Nicole Castéran (1954 – …)

Nicole Castéran

Nicole Castéran

Géographe et traductrice, Nicole Castéran a publié de nombreux articles dans diverses revues d’histoire, préparé des rapports de recherche et signé à titre de coauteure plusieurs livres d’histoire. Elle fait preuve dans ses écrits d’une grande sensibilité et d’un exceptionnel talent de conteuse.

Après la parution en 2010 du roman Les Saisons du destin – Une année en Nouvelle-France, aux Éditions Libre Expression, elle signe une série en deux tomes, dont L’Œil du diable – 1689 est le dernier.

 

 

Les saisons du destin (2010)

casteran-livre1749 en Nouvelle-France. Une guerre vient de prendre fin. La suivante couve déjà. (…) Quatre personnages historiques nous entrouvrent une fenêtre sur leur vie: une dame de la haute société, un militaire, un prêtre et un scientifique… Nicole Castéran nous convie à suivre Élisabeth Bégon, Pierre de Repentigny, le père Joseph Bonnécamps et Pehr Kalm tout au long des saisons ce cette année 1749.

Élisabeth Bégon fait partie de la haute société de Montréal, depuis la mort de son mari, elle rêve de rejoindre son fils en France. Elle finira par convaincre son père de l’accompagner et arrivera à Brest le 4 novembre 1749. Elle tenait un journal destiné à son gendre. Quelques cahiers nous sont parvenus, ils retracent son parcours.

Pierre de Repentigny doit fuir Québec après le meurtre, dans un mouvement de colère de son logeur. Sa carrière est compromise. Il espère le pardon du roi. Les archives judiciaires suivent son parcours. Réhabilité, il finira par recevoir la croix de Saint-Louis qu’il convoitait tant.

Le père Bonnécamps a laissé une relation de son expédition dans la vallée de la Belle-Rivière. Il séjournera quelque temps en France pour parler de son voyage puis reviendra comme professeur de mathématique à Québec.

Pehr Kalm tenait quotidiennement son journal sur ses découvertes botaniques. Disciple de Linné, celui-ci reprendra à son compte les découvertes du scientifique suédois qui écoutera les conseils des habitants de la vallée du Saint-Laurent et n’ira pas plus au nord.

Ces 4 destins réunis nous offrent un portrait vivant d’un Québec qui se prépare à passer sous la domination anglaise.

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :