Valais Libre

3 avril 2017

150 ans de la Confédération canadienne – Histoire littéraire francophone

Filed under: e. Auteurs québécois — vslibre @ 10 h 00 min
Tags: ,

William Chapman (1850 – 1917)

chapmanNé à Saint-François de Beauce, aujourd’hui Beauceville, de parents marchands, William Chapman fréquente le collège de Lévis, puis à l’université de Laval. mais il ne termine pas son cours et préfère participer en 1873 au concours de poésie organisé par cette université. Il obtient une mention avec l’Algonquine, poème publié avec d’autres écrits à Québec en 1876, dans son premier recueil les Québecquoises, qui annonce déjà une pratique qui deviendra la marque de commerce éditoriale du poète au fur et à mesure que ses ambitions grandiront.

Avec Crémazie, Fréchette et Le May, il sera le principal poète de l’École de Québec. Il abordera, durant toute son oeuvre les mêmes thèmes que ses aînés. Son caractère bouillant l’emportera dans des polémiques épiques. Il reprochera à Louis Fréchette son manque d’imagination et ses multiples plagiats, mais au moment de la mort du poète, il saura aussi lui rendre hommage.

L’Année canadienne (1911)

chapman-quebecoiseJanvier

Il fait froid. Les blizzards soufflent, et nul rayon

Ne dore des forêts les blancheurs infinies

(…)

Avril

Aux rayons rutilants d’avril la neige fond

Chaque route s’effondre et tout sentier s’efface

(…)

Juillet

Le soleil brûle au fond de l’immense ciel bleu

Pas un lambeau de vent ne traîne sur les ondes

(…)

Septembre

Sur le chaume odorant des champs silencieux

L’âpre paysan lie encore les javelles

(…)

Ainsi mois après mois le lyrisme terrien de William Chapman chante le Québec éternel. Il faut le lire à haute voix, se laisser emporter par le rythme. Surtout ne pas trop faire attention aux fautes de goût ou de syntaxe. La fougue de Chapman est enflammée. Il chante la patrie avec ferveur.

Cet autodidacte aura été un chantre merveilleux du terroir qui l’a vu naître.

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :