Valais Libre

7 avril 2017

5 ans au Québec – épisode 14

Filed under: k. saga québécoise — vslibre @ 4 h 30 min
Tags: ,

Le pont de glace

Pont de glace – © Secteur des archives privées de la Ville de Lévis

« En avril, ne te découvre pas d’un fil. » L’expression est bien connue, mais elle prend tout son sens cet hiver au Québec. Il neigeait encore hier matin. Avec novembre, avril est un des mois les plus déprimants dans la région. Cette année, il commence dans la morosité. La neige est sale, comme les rues. La succession de neige et de pluie ajoutée à la fonte et aux débâcles des rivières augmentent les menaces d’inondation.

Face à ces aléas naturels, le Québec ne se laisse pas aller. Il organise une foule d’activités pour garder le moral. Le Salon du livre bat son plein. La bande dessinée se répand dans la ville. Le festival Québec Exquis se prépare et comblera les gourmets les semaines après Pâques. Les séries de hockey vont bientôt commencer et je suis en plein tournoi «4 bouts» au curling.

J’aurai certainement l’occasion d’évoquer certains de ces sujets dans les prochaines semaines. Aujourd’hui, je vais perpétuer une tradition autant québécoise qu’universelle pour animer les longues périodes d’attente. Les bancs de neige autour de la maison culminent encore à près de six pieds (1,80m environ), le jardinage n’est pas pour tout de suite, alors je vais vous raconter une histoire.

La ville de Québec a été construite sur un promontoire stratégique, « là où le fleuve rétrécit ». C’est ce que veut dire le mot Québec en algonquin, la langue des Amérindiens qui vivaient ici au moment de l’arrivée de Champlain. Quelques années plus tard, juste en face du cap Diamant sur lequel se dresse fièrement depuis un peu plus de cent ans le Château Frontenac, une nouvelle ville va naître: Lévis.

La relative étroitesse du fleuve (1 km) va permettre des liens fort entre les deux villes. Si aujourd’hui, des traversiers assurent la liaison régulière toutes les demi-heures, il n’en a pas toujours été ainsi. Longtemps, les passeurs ont régné sur cette traversée. Avec leurs canots, ils assuraient aux voyageurs un service de transport interrives été comme hiver. Si l’été tout allait plus ou moins bien, le voyage se compliquait l’hiver.

Des héros comme Pitre Soulard qui perdit la tête dans les glaces en voulant être trop téméraire ou comme ses camarades plus prudents défiaient le fleuve et ses glaces sur leurs canots de bois. Heureusement, durant certaines périodes, la traversée devenait plus facile grâce au pont de glace.

« En janvier ou février, un solide pont de glace se formait sur le fleuve. L’année 1874, on l’utilisait encore le 7 mai! À compter du milieu du XIXe siècle, ce pont hivernal fut balisé et entretenu par les villes de Québec et de Lévis… » a écrit l’historien Jean-Marie Lebel.

Malheureusement, ce pont ne se formait pas chaque année à cause de la météo et des marées. Quand tout allait bien, en moyenne 1 année sur 3, les autorités lissaient la glace et créaient une véritable route pour relier les deux rives. « …ce lien éphémère entre les rives du Saint-Laurent représente d’abord une voie de communication économique qui fait baisser le prix des denrées, dont le bois de chauffage. Le 1er mars 1883, Le Canadien annonce que la corde de bois se vend 3.50$ plutôt que 5$ grâce au pont, » nous apprend les recherches de l’historien Pierre-Olivier Maheux.

Cette zone hors de toute juridiction des villes a vite été occupée par des débits de boisson qui ne payaient pas de taxe pour la plus grande joie des consommateurs qui pouvaient se réchauffer à bon compte.

Avec la fin du XIXe siècle, ce pont disparaît. La construction du pont de Québec et l’augmentation du trafic fluvial régulier sur le Saint-Laurent mettront fin à cette tradition.

Pont de glace vers 1830 – Peinture de Cockburn

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :