Valais Libre

21 avril 2017

5 ans au Québec – épisode 16

Filed under: k. saga québécoise — vslibre @ 4 h 30 min
Tags:


Le temps des sucres

L’évaporateur concentre les sucres et transforme l’eau des érables en sirop.

« Je vous laisse le beurre d’érable et le pain à griller. Le feu est prêt à l’extérieur, vous pouvez vous servir. Lorsque vous aurez terminé, vous n’avez qu’à ranger le tout et éteindre les lumières. Je passerai fermer la cabane plus tard. » Madame Roy nous abandonne. Son repas était délicieux. J’adore cette tradition de la cabane à sucre.

Lorsque ma blonde m’a proposé d’aller manger dans une cabane à sucre à la veille de Pâques, je n’ai pas hésité. Le menu traditionnel fait de jambon à l’érable, de fèves au lard ou encore d’oreilles de crisse ne laisse personne indifférent. C’est un des charmes de la fin de l’hiver.

Je vous ai déjà parlé de cette découverte québécoise dans un petit reportage photo que vous retrouverez à ce lien (Du Lys dans les Étoiles 9 ) mais je ne résiste pas à vous en donner encore. Les érablières sont une fierté du Québec. Si, aujourd’hui, de grandes exploitations en font une production industrielle, les petites cabanes familiales sont encore bien présentes.

« Nous irons à Honfleur, pas très loin de Saint-Gervais. » La précision géographique de ma blonde me laisse rêveur. La Normandie proche des Alpes, c’est toute la magie du Québec où l’on retrouve des noms européens connus dans une disposition qui n’a aucun rapport avec les réalités françaises. Les origines historiques se moquent de la géographie traditionnelle.

Comme toujours, il faut quitter le rang asphalté, tourner devant la ferme et prendre le chemin qui remonte les terres. Le bois, l’érablière et sa cabane se trouvent en haut du lot, à la fin des labours. Autant dire que la voiture se couvre très vite de boue. Le printemps est humide. La fonte des neiges sublime les bruns.

La grande pièce est chaleureuse. Une longue table est prête à accueillir la dizaine de convives. La cuisine occupe tout le côté. Une bonne chaleur aux odeurs de soupe et de jambon stimule nos papilles et nos estomacs. Après la bière partagée à l’extérieur, près du feu crépitant, il fait bon s’asseoir autour de la table.

Notre hôtesse nous propose une soupe aux pois pour commencer, puis nous passerons au buffet : patates, jambon, ragoût, oreilles de crisse, salade de macaroni, fèves au lard, tout est parfait. Mon estomac est à la fête. Pâques, ce n’est pas seulement le chocolat. Les mets salés vont se succéder, tout comme les discussions endiablées. Le temps des sucres, c’est les vendanges québécoises.

Les crêpes au sirop et au beurre d’érable concluent les ripailles. Il faut savoir être raisonnable. Je passerai mon tour sur les rôties (les toasts pour les colonisés de l’anglais) à l’érable. Non, ce n’est pas parce qu’il faut se lever pour les préparer sur le feu à l’extérieur, je suis juste repu.

Je me lève volontiers pour visiter la pièce adjacente, celle où trône l’évaporateur. Il ne ressemble pas à celui que j’avais découvert à ma première visite de cabane à sucre. Tout rutilant, ce modèle est fermé. Les chromes brillent. L’eau est pompée lentement, au rythme de la progression de l’évaporation.

Le réseau de tubulures qui relie les entailles des érables aboutit à un premier appareil qui rejette l’eau sans sucre. Après ce concentrateur, l’eau arrive dans l’évaporateur où, en descendant, le liquide se concentre. À la sortie, l’or blond du Québec est divin. Le sirop est prêt à être dégusté ou transformé en tire, en beurre ou en sucre.

Mais pour nous, l’heure est au retour. Le départ est joyeux, car le temps des sucres n’est pas fini et, assurément, il reviendra l’année prochaine.

Autour de la table de la cabane à sucre, l’ambiance est festive…

Advertisements

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :