Valais Libre

16 juin 2017

5 ans au Québec – épisode 24

Filed under: k. saga québécoise — vslibre @ 4 h 30 min
Tags: ,

La Seigneurie de Lauzon
En 1629, une pointe rocheuse située au sud-est de Québec et qui était composée de deux buttes qui s’avançaient vers le fleuve St-Laurent sera nommée « Cap de Lévy » par Samuel de Champlain. Champlain a très peu exploré ce territoire, mais il s’aventura dans le secteur de la rivière Chaudière. Il rencontra des Iroquois hostiles. À cause de la présence des Iroquois, les Français s’aventuraient rarement sur la Rive-Sud de Québec à cette époque.

Ce n’est qu’en 1636 que le territoire fut acheté par Jean de Lauzon. (…) [Il] était conseiller au parlement de Paris, premier directeur de la Compagnie des Cent-Associés et il fut gouverneur de la Nouvelle-France de 1651 à 1656. Il n’a jamais eu l’intention de s’installer en Nouvelle-France ni d’y envoyer des colons. Jean de Lauzon s’occupa très peu de ses concessions en Nouvelle-France et la seigneurie de Lauzon restera vierge jusqu’en 1647.

La seigneurie mesurait 6 lieues de littoral (17,9 milles ou 28,8 km ) par 6 lieues de profondeur, c’est-à-dire 3 lieues en amont par 3 lieues en aval de l’embouchure de la rivière Chaudière (située près du pont de Québec).

Wikipédia est parfois un outil utile pour résumer simplement et clairement un sujet, d’autant plus lorsqu’on connaît l’auteur du cœur de l’article en question. Je vous parle aujourd’hui de la Seigneurie de Lauzon, parce que je suis en plein dedans !

Je vis au cœur de ce territoire qui est devenu aujourd’hui la ville de Lévis. Saint-Jean-Chrysostome, fait partie de Lévis depuis les fusions du début du XXIe siècle, mais dans une ville qui fait près de 30 km de long, il y a de la place pour quelques petits villages de 20 000 habitants.

En plus, je dois finaliser, ces jours, le No 145 de La Seigneurie de Lauzon, la revue de la Société d’histoire de Lévis. Il paraîtra d’ici la fin du mois de juin et j’en suis le fier rédacteur en chef. Je vous parle parfois des outils d’intégration. L’histoire en est un important.

Ma passion pour l’histoire s’est révélée grâce au 150e anniversaire du Confédéré. Elle ne m’a plus lâché depuis. J’ai suivi, il y a quelques années une formation de guide touristique pour la ville de Québec, j’ai découvert en détail l’histoire de la Nouvelle-France. J’ai rencontré aussi des gens passionnants dont certains sont devenus des amis.

Un Alsacien qui suivait le même cours m’a tiré vers la Société d’histoire de Lévis, ma profession de journaliste collant parfaitement avec le besoin de relève pour leur revue. Les émigrés savent se serrer les coudes. Depuis, au rythme des saisons, quatre fois par année, La Seigneurie de Lauzon est mon bébé. J’y découvre des auteurs et des sujets passionnants.

Dernièrement, j’ai eu une rencontre formidable avec Mme Eileen Reid Marcil, spécialiste de l’histoire navale du Saint-Laurent. À 94 ans, elle dégage une énergie folle. Les chantiers maritimes de Lévis n’ont pas de secret pour elle, pas plus que les grands voiliers qui seront de retour cet été dans la baie de Québec. Nous en reparlerons.

Mais l’histoire c’est aussi des racines. Je vous écris en un jour de Fête-Dieu. Pour le Saviésan que je suis, c’est important. Il y a une année je portais fièrement le costume des gardes pontificaux pour mon village. J’ai une pensée pour les gens de Drône, que leur journée soit belle.

Qu’on vive dans son endroit de naissance ou ailleurs dans le monde, l’histoire, les racines sont importantes. Si je sais d’où je viens, si je sais où je vis, je me sens chez moi partout.

Le comité de la Société d’histoire de Lévis entoure Mme Reid Marcil au vernissage de son livre.

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :