Valais Libre

13 juillet 2017

150 ans de la confédération canadienne – Histoire littéraire francophone

Filed under: e. Auteurs québécois — vslibre @ 3 h 00 min
Tags: ,

Alain Grandbois (1900 – 1975)

Né en au début du 20ème siècle à Saint-Casimir tout près de Portneuf au Québec, Alain Grandbois est le troisième d’une famille qui comptera neuf enfants. Il commencera des études classiques à Montréal qu’il terminera au Petit Séminaire de Québec. Ensuite il voyagera en Europe avec ses parents tout en étudiant la philosophie et le Droit au Petit Séminaire.

Grâce à un héritage, il voyagera ensuite à travers l’Europe où il rencontrera de nombreux artistes et poètes. Il publie son premier livre, Né à Québec, en 1933. De retour au Québec en 1939, il écrira Les voyages de Marco Polo qui sera publié en 1939. Il travaillera pour des bibliothèques, des revues et enfin à Radio Canada, avant de devenir fonctionnaire au Musée provincial de Québec.

Rompant avec le classicisme québécois, Alain Grandbois sera un précurseur. Son lyrisme et son écriture symbolique influencera les générations suivantes. Il mourra à Québec en 1975. L’académie des lettres du Québec a créé un prix en son honneur.

Avant le chaos (1945)

J’ai écrit ces nouvelles pour retrouver ces parcelles du temps perdu, pour ressusciter certains visages évanouis, pour repêcher mes propres jours. Car il y eut une époque invraisemblable où un jeune garçon pouvait entreprendre de parcourir la vaste terre sans matricule au col, sans havresac au dos, sans godillots réglementaires, sans casque d’acier…

La préface d’Alain Grandbois est claire, son projet est de nous emmener dans son monde d’avant les dévastations du second conflit mondial. Djibouti, Paris, le midi de la France, Shanghai, nous errons plaisamment dans un univers insouciant. Les amours, les voyages, la vie de bohème nous permet de découvrir des personnages étonnants et attachants.

Bill Carlton, conteur, buveur et secret, Tania, la belle et énigmatique ukrainienne, Grégor le jeune prince russe, le major D et Mantoni, personnages de cette Chine énigmatique des colonies, les portraits sont multiples. Mais toujours ils nous raconte des histoires prenantes et profondément touchantes.

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :