Valais Libre

18 juillet 2017

Indemnités et enfant-soldat

Filed under: b. Du Lys dans les Étoiles — vslibre @ 4 h 30 min
Tags:

Omar Khadr
THE CANADIAN PRESS/Jason Franson

Depuis une dizaine de jours, le Canada est secoué par l’affaire Omar Khadr. Enfant soldat pour les uns, terroriste pour les autres, il ne laisse personne indifférent. Pour mettre fin à des poursuites judiciaires, le gouvernement du Canada a accepté de lui verser 10, 5 millions de dollars canadiens d’indemnité. La pilule a du mal à passer.

Un récent sondage de l’Institut Angus Reid nous apprend que 71 % des répondants pensent que le gouvernement fédéral n’aurait pas dû régler le cas à l’amiable, mais aurait plutôt dû laisser la cour décider si Omar Khadr a été emprisonné injustement.

Qui est Omar Khadr ?

Omar Khadr est le cinquième enfant de la famille Khadr, des salafistes de Toronto. Formé à l’adolescence dans un camp d’entraînement d’Al-Qaïda, Khadr combattait aux côtés des talibans. Son père était un cadre d’Al Qaeda et un proche d’Oussama ben Laden. Il l’a entraîné en Afghanistan pour combattre les Américains.

Omar Khadr avait 15 ans en 2002 lorsqu’il a été capturé par les troupes américaines, au terme d’une fusillade qui a coûté la vie au soldat Christopher Speer et a blessé le sergent Layne Morris. Omar Khadr, soupçonné d’avoir lancé la grenade qui a tué le soldat, avait été transféré à la prison de Guantanamo et éventuellement accusé de crime de guerre.

Il a plaidé coupable en 2010 et été condamné à huit ans de prison, en plus du temps déjà passé derrière les barreaux. Il est rentré au Canada deux ans plus tard pour purger le reste de sa peine et a été libéré en mai 2015 pendant que ses avocats contestaient ses aveux de culpabilité qui, selon lui, ont été faits sous la contrainte.

Pourquoi le Canada a payé ?

Oma Khadr a passé 10 ans à Guantanamo aux mains des Américains, pourtant, le Canada avait le devoir de lui venir en aide puisqu’il est un ressortissant canadien. Malgré un jugement de la Cour suprême en 2009, le gouvernement conservateur de l’époque dirigé par Stephen Harper a refusé de le rapatrier.

Le Canada a été le seul pays occidental à agir de même, tous les autres ont rapatrié leurs ressortissants emprisonnés à Guantanamo. Pire, le Canada a été complice des sévices subits par le prisonnier puisque des agents canadiens ont été assister à certains interrogatoires.

Pour mettre fin aux poursuites judiciaires intentées par Omar Khadr, le gouvernement libéral de Justin Trudeau a négocié une entente qu’on estime à 10, 5 millions de dollars canadiens qui ont été versés il y a une dizaine de jours.

Les réactions

Si la majorité des Canadiens désapprouvent cette entente, certaines voix influentes comme celle du général Roméo Dallaire saluent cet acte courageux. Voici aussi ce que disait Réjean Parent,un chroniqueur du Journal de Montréal:

Je vous remercie, monsieur Trudeau, d’avoir redonné au Canada son sens humanitaire en offrant des excuses, au nom du pays, à ce citoyen canadien fait enfant soldat. Je vous remercie aussi d’avoir approuvé une juste compensation pour les sévices qu’il a subis. Il faut faire preuve d’aveuglement volontaire pour croire qu’un enfant de onze ans amené par son père dans un camp de djihadistes en Afghanistan méritait d’être torturé impunément par les Américains à Guantanamo sous prétexte qu’il avait commis un crime de guerre en pleine connaissance de la portée de ses actes.

Dans le même journal, un autre chroniqueur, Richard Martineau est d’un tout autre avis:

Khadr n’a pas été endoctriné dans le sens traditionnel du terme. Il s’est juste joint de son plein gré à la « business » familiale.

À 15 ans, on est en âge de se révolter contre ses parents. Omar Khadr, lui, ne l’a pas fait.

Oui, il était mineur. Mais à 15 ans, on a plus de jugement qu’à 8 ans.

Si le fils d’Al Capone avait décidé à 15 ans de se joindre à l’entreprise criminelle de son père, aurait-on dit qu’il était un pauvre « enfant gangster » qui a été enlevé contre son gré et endoctriné par des étrangers ?

Non. On aurait dit qu’il était l’héritier d’un empire criminel, le digne successeur de son père, un caïd endurci et déterminé qui a choisi avec fierté de marcher dans les traces de son paternel.

Finalement, il peut apparaître choquant de voir un soldat indemnisé, tout comme on peut trouver choquant de torturer dans une zone de non-droit des soldats. Je pense que c’est surtout le montant qui choque.

Une majorité de Canadiens voudraient qu’Omar Khadr remette cet argent à la veuve du soldat américain tué. Une collecte a d’ailleurs été lancée pour elle, elle a récolté à ce jour un peu plus de 100 000 dollars…

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :