Valais Libre

28 juillet 2017

5 ans au Québec – épisode 30

Filed under: k. saga québécoise — vslibre @ 4 h 30 min
Tags: , ,

Grands voiliers 2017

Les jets terminent la parade.

L’Esméralda, un 4 mats majestueux, passent devant le Château Frontenac suivi à quelques encablures par un navire-remorqueur du port de Québec qui joue avec ses lances à incendie. Le rendez-vous 2017 des grands voiliers se termine à Québec par un défilé matinal.

Pas plus que les quelques amis réunis sur la terrasse de Denise, je ne regrette de m’être levé aux aurores pour assister à ce défilé. 38 voiliers historiques ont vogué devant nous, sur le Saint-Laurent, durant 2 heures avant de mettre les voiles en direction d’Halifax.

Organisé dans le cadre des festivités du 150e anniversaire de la Confédération canadienne, ce rendez-vous restera le point d’orgue des manifestations québécoises. Durant 4 jours, le port de Québec a connu une affluence monstre. Le quai Paquet du côté de Lévis n’a pas été en reste.

La présence d’un 3 mats équatorien a attiré son flot de visiteurs sur la rive sud. Je n’ai pas eu la patience, je ne suis pas marin dans l’âme, de faire la file pour monter à bord d’un de ces seigneurs de la mer, mais j’ai apprécié la fresque offerte par leur présence. Québec est une ville maritime, elle respire le fleuve.

Le Saint-Laurent est à l’origine de la naissance de la forteresse qui contrôle l’endroit le plus étroit du fleuve. « Là où le fleuve rétrécit », la signification de Québec en langue amérindienne est bien plus que le symbole de la ville, c’est la raison originelle de son existence.

Jacques Cartier, puis Samuel de Champlain ne s’y sont pas trompés. Ils ont choisi cet endroit parce qu’il est quasi imprenable. Attaquée 6 fois au cours de son histoire, Québec n’a cédé que deux fois et encore parce qu’elle n’avait pas de défense en 1629 ou par incompétence en 1759.

Bien avant les Français, les Amérindiens avaient fait de ce passage étroit sur le fleuve un point de rencontre essentiel entre les différentes communautés. Aujourd’hui réunies autour du fleuve, les populations de Québec et de Lévis se tournent à nouveau vers leur colonne vertébrale.

Le quai Paquet ouvert en 2016 du côté sud et la place des Canotiers ouverte au début de l’été 2017 sur la rive nord sont les signes tangibles de ce retour aux sources, de ces villes qui n’ont plus peur, comme au 20e siècle, du fleuve. Elles retrouvent leurs élans millénaires pour ce lien irremplaçable.

Les 38 fiers navires qui viennent de défiler sous mes yeux me laissent rêveur. Moi qui suis né dans les montagnes, je n’ai pas le pied marin, mais je sais qu’on ne lutte pas contre l’essence d’une région. Ce n’est qu’en respectant ce que l’on est vraiment qu’on peut s’épanouir.

Même si je comprends, de la terrasse où j’admire ce spectacle, la force que devaient ressentir les canons anglais en 1759, je ne sens pas la vulnérabilité de la ville en face de moi. Je respire sa fierté de pouvoir offrir un si beau panorama.

Et même si le Château Frontenac n’a jamais été qu’un hôtel pour voyageur, il donne à la carte postale toute la majesté qui fait de cet endroit un havre splendide.

Bon, assez d’émerveillement, les bateaux voguent vers d’autres cieux, il est temps de faire honneur au brunch qui a patienté sur la terrasse. Parce que si le décor de Québec est magnifique, sa cuisine n’a rien à lui envier…

L’Esméralda devant le Château Frontenac

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :