Valais Libre

22 septembre 2018

366 histoires suisses

Filed under: cb calendrier historique de la Suisse — vslibre @ 9 h 00 min
Tags: ,

22 septembre – Une Abbaye naît en Agaune (515)

Abbaye de Saint-Maurice

Sigismond, roi de Burgonde, écoute religieusement l’homélie de Saint Avit. L’évêque de Vienne sur le Rhône détaille l’histoire de la légion thébaine qui fut massacrée plus de deux siècles auparavant dans le défilé d’Agaune. Quelques décennies plus tard Saint Théodule, évêque d’Octodure, recueille les restes et les dépose au pied des falaises dans un sanctuaire.

Les pèlerins accourent pour rendre hommage aux martyrs et pour prier Dieu. Le sanctuaire est agrandi et l’on construit un hospice pour accueillir les fidèles. Une communauté s’installe. Le roi des Burgondes qui gouverne la région après la période romaine va faire construire une abbaye.

Le monastère est solennellement inauguré le 22 septembre 515. Un nombre inhabituel de moines est rassemblé à cette occasion. Une prière nouvelle en Occident débute en ce jour : la Laus perennis. Cette louange perpétuelle est inspirée de l’évangile de Matthieu qui demande de prier sans cesse. La coutume est bien établie en Orient, mais c’est une première en Occident.

Elle durera sans discontinuer durant près de 300 ans, mais elle cessera lorsque les moines cèderont leur place aux chanoines au IXe siècle. Aujourd’hui l’abbaye est un lieu de prière et d’enseignement. Elle prétend être le centre monastique occupé en permanence le plus ancien d’Occident.

22 septembre 2016

Histoire du Valais – 22 septembre

Abbaye de Saint-Maurice

Abbaye de Saint-Maurice

22 mai 2016

Histoire du Valais – 22 mai

Filed under: c. calendrier historique du Valais — vslibre @ 3 h 00 min
Tags: ,
Jean Milès

Jean Milès

15 février 2016

Histoire du Valais – 15 février

Donation de Rodolphe III

Donation de Rodolphe III

31 janvier 2016

Histoire du Valais – 31 janvier

Abbaye de Saint-Maurice

Abbaye de Saint-Maurice

21 janvier 2016

Histoire du Valais – 21 janvier

21 janvier Bourgogne

29 juin 2014

Calendrier historique du Valais: 29 juin – 1899 – Échos de Saint-Maurice

Nouvelle revue

 

Louis Cergneux

Louis Cergneux

Contribuer à élever l’âme, à développer l’intelligence, à fortifier la volonté, à réchauffer dans le coeur l’amour de la vertu, à inspirer les résolutions fortes et les sentiments généreux, à nourrir l’imagination d’un noble idéal, à diriger toutes les énergies de l’âme vers les hauteurs, à fixer enfin l’homme tout entier dans le sérieux de ses destinées et le stimuler au travail, contribuer à tout cela, c’est faire oeuvre bonne…

C’est par cet appel aux lecteurs que s’ouvre le premier numéro du mensuel Les Échos de Saint-Maurice. Ce mois de juin 1899 voit débuter une oeuvre chère au chanoine Louis Cergneux. Si ces premières lignes sont de la plume de son confrère le chanoine Eugène Gross, c’est bien Louis Cergneux qui est à l’origine de l’oeuvre de Saint-Augustin qui publie le mensuel. Le chanoine développe l’idée d’un apostolat par la presse comme moyen efficace pour combattre les idées répandues par une presse hostile à l’Église.

Le jeune chanoine né à Salvan a 32 ans lorsqu’il installe une imprimerie dans les murs de l’abbaye de Saint-Maurice. En 1903, il franchira un pas de plus et sera à l’origine de la création du Nouvelliste valaisan. Deux ans plus tard, il ouvrira une bibliothèque et une librairie à Saint-Maurice et dès 1908, il sera le directeur de sa nouvelle création imprimée à Saint-Maurice, les Bulletins paroissiaux. Louis Cergneux terminera sa carrière comme curé de Salvan de 1920 à sa mort en 1931.

22 mai 2014

Calendrier historique du Valais: 22 mai – 1571 – Abbaye de Saint-Maurice

Sous la protection du Valais

 

Jean Milès

Jean Milès

Hildebrand de Riedmatten, évêque de Sion, Jean Milès, abbé de Saint-Maurice, Antoine de Kalbermatten, grand bailli et les députés des VII Dizains sont réunis, ce 22 mai 1571, au château de la Majorie à Sion. L’abbé de Saint-Maurice met sa maison, avec toutes ses dépendances, sous les ailes, la défense et la protection de l’État valaisan.

Les grandes tempêtes qui de toute part assaillent et mettent en péril notre monastère et nous sont suscitées tant par d’envieux adversaires que d’autres manières…Le séquestre par Berne des possessions de l’Abbaye dans le gouvernement d’Aigle, l’incendie de 1560 et la pression des protestants qui contestent les droits du monastère devant les tribunaux poussent l’Abbé Milès à se résoudre à ce traité.

Depuis la fin de la mainmise savoyarde sur l’Abbaye au XIIe siècle, le monastère vivait comme un petit état enclavé dans le duché de Savoie. La déroute savoyarde de 1475 changea la situation politique. Placé entre Berne et le Valais, l’Abbaye choisit la région catholique pour la protéger. Depuis ce traité, la Diète valaisanne eut un droit de regard sur l’élection des abbés de Saint-Maurice. Jean Milès mourra quelques mois après ce traité, le 12 février 1572.

18 avril 2014

Calendrier historique du Valais: 18 avril – 1325 – Marché à Conthey

Obligation de tenir foire

18 avril conthey_FD_005Le Bourg de Conthey occupe une place importante au Moyen-Âge. Appartenant à la maison de Savoie, la place se doit d’être forte, elle est un dernier rempart avant les terres dépendant de l’évêque de Sion. Le commerce se développe et les franchises accordées au Bourg lui permettent de tenir un marché hebdomadaire. Mais, ce 18 avril 1325, le juge du Chablais ordonne la tenue de ce marché hebdomadaire.

Par une charte de 1302, le comte Amédée V de Savoie permit à Conthey de tenir marché le mardi, avec obligation pour les gens de la contrée d’y conduire leurs denrées, avant de les porter ailleurs. Le comte Édouard de Savoie renouvelle cette carte le 26 janvier 1324, mais il semble, au vu du jugement de ce mois d’avril, que Conthey avait quelques peines à tenir son marché.

La région de Conthey est déjà mentionnée au temps des Romains, mais c’est en 515, au moment de la fondation de l’Abbaye de Saint-Maurice que Sigismond, le roi des Burgondes y installe une villa dépendant du monastère. Les terres de Conthey passeront en mains de la maison de Savoie en 1034, lorsque l’empereur Conrad II d’Allemagne les donna à Humbert aux blanches mains. Le comte d’Aoste reçut Conthey en récompense de son aide lors de son accession au trône impérial. Après la bataille de la Planta, le 13 novembre 1475, Conthey deviendra valaisan.

15 février 2014

Calendrier historique du Valais: 15 février – 1018 – Terres rendues

Abbaye de Saint-Maurice

15 février Donation_du_roi_de_Bourgogne_Rodolphe_III_à_l'abbaye_Saint-Maurice_(15_février_1018)Nous donnons – plutôt nous rendons les biens donnés par [nos] prédécesseurs – tant à l’église d’Agaune qu’aux frères servant là Dieu et Saint-Maurice, proclamant leur foi en vêtant et en nourrissant les étrangers, à leur mense au réfectoire (…)de façon que, de tout temps, par l’autorité de notre précepte, eux et leurs successeurs aient et tiennent ces choses en toute quiétude, qu’ils puissent en conséquence vivre au réfectoire et afin qu’ils fassent librement ce qu’ils ont décidé être utile à eux et au bien commun.

Par cet acte daté de ce 15 février 1018, le roi Rodolphe III, roi de Bourgogne redonne à l’Abbaye de Saint-Maurice de nombreux biens qui vont lui permettre de retrouver la prospérité. Burkard, frère de Rodolphe III, archevêque de Lyon et prévôt de l’Abbaye de Saint-Maurice de 983 à 1016, laissa péricliter la fortune du monastère de telle façon qu’en 1014 les revenus suffisaient à peine à l’entretien de six chanoines ; ce nombre descendit même jusqu’à deux.

À la demande de ses proches, Rodolphe III qui avait donné le territoire du Valais à l’évêque Hugues décida de restituer à Saint-Maurice l’ensemble des possessions dont elle avait été spoliée par la famille royale ou par exaction. Cette donation ainsi que l’essor économique et démographique du début du millénaire donna un nouvel élan à l’Abbaye.

Page suivante »

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :