Valais Libre

30 avril 2012

1857 – Madame Bovary, Gustave Flaubert (1821 – 1880)

Emma Bovary est malheureuse. Toute sa vie, elle se sentira malheureuse, incomprise et déçue de son destin. Elle finira par se suicider en avalant de l’arsenic. Pourtant son mari, Charles l’aime. Il ne lui survivra pas longtemps, le chagrin le tuera. Ils laisseront une petite orpheline : Berthe.

Au moment d’épouser Charles, Emma est sûre de l’aimer et de vivre avec lui une grande passion. Mais bientôt son médiocre médecin de mari ne suffira plus à ses rêves. Elle aimera Rodolphe qui n’osera pas s’enfuir avec elle, il préfèrera la quitter. Ce sera ensuite Léon qui sera le fruit d’une passion. Mais les dettes et la vie rattraperont Emma qui préfèrera fuir dans la mort.

Gustave Flaubert a scandalisé son époque en dépeignant une femme insatisfaite de son sort, mais il nous offre un roman qui oscille entre ombres et lumières. Emma Bovary vit dans la région de Rouen, comme son auteur, mais elle vit surtout dans les livres, elle est l’héroïne d’une oeuvre romantique et tragique.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :