Valais Libre

30 juillet 2016

Histoire du Canada – 30 juillet

Filed under: ca. calendrier historique du Canada — vslibre @ 9 h 00 min
Tags: , ,
Champlain fait feu sur les Iroquois

Champlain fait feu sur les Iroquois

Publicités

19 juillet 2016

Histoire du Canada – 19 juillet

Filed under: ca. calendrier historique du Canada — vslibre @ 9 h 00 min
Tags: ,
Champlain remet Québec aux mains des frères Kirke

Champlain remet Québec aux mains des frères Kirke

10 juillet 2016

Histoire du Canada – 10 juillet

Filed under: ca. calendrier historique du Canada — vslibre @ 9 h 00 min
Tags: , ,
 Les frères Kirke assiègent la ville de Québec.

Les frères Kirke assiègent la ville de Québec.

3 juillet 2016

Histoire du Canada – 3 juillet

Filed under: ca. calendrier historique du Canada — vslibre @ 9 h 00 min
Tags: , ,
Première "Abitation" de Québec

Première « Abitation » de Québec

2 juin 2016

Histoire du Canada – 2 juin

Filed under: ca. calendrier historique du Canada — vslibre @ 9 h 00 min
Tags: , ,
Père Joseph Le Caron et Champlain

Père Joseph Le Caron et Champlain

26 mai 2016

Histoire du Canada – 26 mai

Filed under: ca. calendrier historique du Canada — vslibre @ 9 h 00 min
Tags: , , ,
La grande tabagie de Tadoussac

La grande tabagie de Tadoussac

30 juillet 2015

30 juillet 1609 – Champlain tue 2 chefs Indiens

Filed under: ca. calendrier historique du Canada — vslibre @ 9 h 07 min
Tags: , , ,

Premiers coups de feu

Champlain fait feu sur les Iroquois

Champlain fait feu sur les Iroquois

Comme je les vis ébranler pour tirer sur nous, je couchais mon arquebuse en joue et visais droit un des chefs, et de ce coup, il en tomba deux par terre, et un de leurs compagnons qui fut blessé […]. J’avais mis quatre balles dedans mon arquebuse. Champlain raconte lui-même son fait d’armes de ce 30 juillet 1609. La neutralité est impossible pour les Français dans la vallée du Saint-Laurent. Conformément à son alliance, Champlain aide ses alliés à lutter contre les Iroquois.

Lors de son passage à Tadoussac en 1603, Champlain avait fait alliance lors d’une tabagie avec les Etchemins, les Montagnais et les Algonquins. Ces tribus ainsi que leurs alliés les Hurons viennent solliciter le renouvellement de cette union après l’installation de Champlain à Québec. Fournisseurs du commerce français et habitant la région, ces Amérindiens sont les alliés naturels de la Nouvelle-France naissante. Ils sont en guerre quasi permanente avec les Iroquois qui ont été refoulés aux sources de la rivière Richelieu et au sud des lacs Érié et Ontario.

En juillet 1609, Champlain part, à la demande de ses alliés pour une expédition de guerre et d’exploration. On remonte la rivière des Iroquois, aujourd’hui la rivière Richelieu, jusqu’au lac Champlain que des Européens atteignent pour la première fois. Les canots transportent 3 Français et une soixantaine d’Indiens. Le 29 juillet au soir, on aperçoit les guerriers iroquois. Le lendemain, 200 Iroquois font face aux alliés. Après quelques minutes de combat, l’arquebuse de Champlain fait feu, suivie bientôt par celles des deux autres Français. La victoire est acquise.

19 juillet 2015

19 juillet 1629 – Champlain abandonne Québec

Les frères Kirke arrivent

Champlain remet Québec aux mains des frères Kirke

Champlain remet Québec aux mains des frères Kirke

La mort en combattant nous sera honorable. La famine aura finalement raison de la résistance de Champlain et des 80 Français qui habitent Québec. La réponse de 1628 ne sert plus à rien ce 19 juillet 1629. Samuel de Champlain signe la capitulation de la ville et la remet aux mains des frères Kirke. La Company of Adventures to Canada, fondée en 1627,a atteint son but: installer le commerce et la colonisation sur les bords du Saint-Laurent.

La guerre récemment déclarée entre la France et l’Angleterre a précipité la création de cette compagnie anglaise qui engage les frères Kirke pour réaliser ce projet. Au printemps 1628, une flotte française emmenée par Claude de Roquemont est interceptée par les frères Kirke dans la région de Tadoussac, les 400 colons de la Compagnie de la Nouvelle-France sont ramenés en France. Les frères Kirke se présentent une première fois devant Québec en vain. Une année plus tard à court de vivres, sans espoir de renfort, Champlain doit se résoudre à abandonner sa colonie.

Entre temps, les choses ont changé en Europe, la paix a été signée à Suse en avril 1629 entre la France et l’Angleterre. La prise de Québec est donc illégale. Dès son arrivée en Europe, Champlain se démènera pour retrouver sa colonie. Il fera même le voyage de Londres pour stimuler les efforts de l’ambassadeur de France. Charles Ier, roi d’Angleterre reconnaît la prise illégale, mais il ne rendra Québec qu’après que le roi de France Louis XIII aura fini de payer la dot de sa soeur qui a épousé Charles Ier. En 1632 tout sera réglé et Champlain sera de retour à Québec en 1633.

10 juillet 2015

10 juillet 1628 – Première attaque de Québec

Champlain résiste

 Les frères Kirke assiègent la ville de Québec.

Les frères Kirke assiègent la ville de Québec.

La mort en combattant nous sera honorable ! La réponse de Samuel de Champlain aux traiteurs basques envoyés par les frères Kirke est cinglante ce 10 juillet 1628. Québec ne se rendra pas. Malgré les restrictions, la ration quotidienne de chaque habitant est de 7 onces de pois, la petite colonie résistera. La capture de la flotte française venue au secours de la ville quelques jours plus tard satisfera les corsaires anglais qui reprendront le chemin de leur pays les cales bien remplies.

La compagnie des Cents associés subit de très lourdes pertes en cette année 1628. Une flotte partie de France en avril avec à son bord 400 nouveaux colons, des missionnaires et des vivres pour ravitailler la Nouvelle-France n’arrivera jamais. Commandée par Claude de Roquemont de Brison, la flotte jettera l’ancre dans la baie de Gaspé en apprenant la présence des Anglais de Kirke à Tadoussac. La bataille décisive aura lieu les 17 et 18 juillet au large de Rimouski.

Les frères Kirke, vainqueurs, rentreront en Angleterre avec 8 navires remplis de biens appartenant à la compagnie des Cents associés. Québec traversera un hiver très difficile. Au printemps, Champlain enverra une partie de ses hommes à Gaspé pour diminuer le nombre de bouches à nourrir. Cela ne suffira pas, les frères Kirke seront de retour en 1629 et Champlain devra leur céder la colonie et rentrer en France. Il retrouvera Québec trois ans plus tard après un accord entre le roi de France et le roi d’Angleterre.

3 juillet 2015

3 juillet 1608 – Fondation de Québec

Filed under: ca. calendrier historique du Canada — vslibre @ 6 h 15 min
Tags: , , , ,

Naissance du fait français

Première "Abitation" de Québec

Première « Abitation » de Québec

Quelques barques débouchent devant l’île d’Orléans. Un homme se dresse fièrement. Il touche à son rêve. Devant lui, une pointe de terre perchée sur de hautes falaises s’avance dans le fleuve. Le lieu est stratégique. Samuel de Champlain l’avait choisi 5 ans plus tôt. Il débarque enfin au pied du Cap Diamant qui avait ridiculisé Jacques Cartier au siècle précédant. Ce 3 juillet 1608, une communauté francophone s’installe à Québec. Cette présence s’établira sur la durée, la langue française s’installe en Amérique du Nord.

Là où le fleuve rétrécit, la formule est la traduction française du mot algonquin Kebec. Ce sera le nom de la ville et de la province qui naît de la volonté de Samuel de Champlain. Cette pointe de terre entourée de trois côtés par des falaises abruptes est facile à défendre. Elle est choisie aussi pour sa situation stratégique dans le commerce des fourrures. Lieu de rencontre entre les Amérindiens qui utilisent le Saint-Laurent comme voie de communication et ceux qui viennent des forêts, Québec est habité depuis longtemps, l’installation de Champlain va en faire la plaque tournante de la Nouvelle-France.

Très vite, les 27 compagnons vont se mettre au travail sous la direction de Champlain. Il faut bâtir un refuge pour l’hiver. Un fossé, une palissade, un magasin et divers corps de logis sortent rapidement de terre. La première Abitation en bois sera la première bâtisse de Québec. Vingt hommes mourront durant le premier hiver, mais huit survivront au scorbut et à la dysenterie. Ils permettront à l’aventure de continuer. Le rêve de Champlain mettra du temps à grandir, mais un mouvement irréversible est lancé.

Page suivante »

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :