Valais Libre

6 octobre 2018

366 histoires suisses

Filed under: cb calendrier historique de la Suisse — vslibre @ 9 h 00 min
Tags: ,

6 octobre – Le roi des Suisses (1569)

Louis Pfyffer devant Charles IX

C’est un chef rempli de cœur et de prudence, qui n’est jamais précipité dans ses vues ni dans ses entreprises, mais qui pèse tout avec mesure, agissant toujours avec sagesse. Il fait exactement observer la discipline militaire et ne souffre dans son corps aucuns joueurs ni gens inutiles. Il craint Dieu, observe religieusement la foi catholique, respecte les prêtres, fait de grandes aumônes aux pauvres; en un mot, il possède toutes les qualités qui font un honnête homme.

Ce panégyrique est l’oeuvre d’un subordonné de Louis Pfyffer. Lorsque le colonel Pfyffer rentre à Lucerne en ce 6 octobre 1569, sa gloire est immense. En France, il est considéré comme le roi des Suisses. Sa défense de Charles IX et de la reine-mère, Catherine de Médicis, a été héroïque et décisive.

Mais ce qui lui tient le plus à cœur, c’est la défense de la religion catholique. Nous marchons pour garder le jeune roy dans la foi. La devise inscrite sur les bannières suisses est éloquente. Après avoir sauvé la France, il devient le bras armé de la contre-réforme en Suisse. Il finance la création d’un collège à Lucerne pour accueillir les jésuites.

Il continuera son service en France en se mettant au service de la Ligue et des Guises pour punir le roi Henri III de n’avoir toujours pas réglé les dettes envers son régiment. Sa fougue et sa détermination menaceront l’unité confédérale.

Publicités

30 juillet 2016

Histoire du Valais – 30 juillet

Filed under: c. calendrier historique du Valais — vslibre @ 3 h 00 min
Tags: ,
Charles IX

Charles IX

31 juillet 2014

Calendrier historique du Valais: 31 juillet – 1562 – Catholiques suisses à la Diète de Sion

Qui servir ?

 

Charles IX

Charles IX

Les cantons catholiques réunis à Lucerne ce 31 juillet 1562 s’inquiètent des affaires valaisannes. Ils envisagent de tenir une assemblée en Valais, mais comme ils craignent que les cantons protestants et Berne en particulier entreprennent aussi une opération en Valais, ils prévoient également de lever 100 hommes par canton. Cette armée devrait secourir les Valaisans qui ont levé la mazze contre les protestants. Avant d’en arriver à ces extrémités, les délégués des cantons catholiques assistent à la Diète de Sion le 17 août 1562.

Le principal reproche qui est fait aux Valaisans c’est d’avoir laissé des soldats s’engager au service du prince de Condé, alors que le Valais avait refusé les compagnies demandées par le roi Charles IX. Le Valais et la Confédération se trouvent alors au coeur des tensions religieuses françaises. Catholiques et protestants s’affrontent dans le royaume. À la mort de son frère François II, Charles IX n’a que dix ans lorsqu’il monte sur le trône en 1560. La régence de la reine mère Marie de Médicis n’arrive pas à maintenir le pays en paix. En mars 1562, une guerre de religion débute.

Selon une alliance de 1521, périodiquement renouvelée, le Valais et la Confédération doivent autoriser le roi à lever des troupes. Des remboursements d’arriérés de solde retardent la décision. La situation religieuse de la Confédération ne facilite pas les négociations. Dans le même temps un émissaire du prince de Condé, un des chefs protestants, vient en Valais et convainc les capitaines Henri In-Albon et Pierre Ambuel de lever 4 compagnies qui vont composer l’expédition de Lyon. Ils seront sévèrement punis à leur retour en novembre 1652.

21 juillet 2014

Calendrier historique du Valais: 21 juillet – 1582 – Alliance avec la France

Valaisans à Notre-Dame

21 juillet ParisLe roi de France Henri III souhaite garder la possibilité de lever des compagnies en Suisse et dans les pays alliés dont le Valais. Comme l’alliance conclue à Fribourg en 1564 par Charles IX arrive à échéance en décembre 1582, il envoie des ambassadeurs pour renouveler cet accord. Les Confédérés réunis en Diète à Soleure ce 21 juillet 1582 décident la reconduction du traité malgré les différents entre Berne et la Savoie. La voie est ouverte pour que le Valais participe à nouveau à cet accord.

Le secrétaire de la ville de Soleure et le secrétaire du roi de France sont à la Diète valaisanne de Glis en septembre 1582 pour faire signer le renouvellement de l’alliance. Cependant, le grand baillif et la Diète veulent terminer des négociations avec la France pour la fourniture de sel avant de parapher le document. Ils désignent toutefois leurs représentants pour une prochaine signature. Les anciens grands baillis Anton Mayenzet et Johannes In-Albon et le châtelain de Sion Gerig Supersaxo sont choisis.

Ils iront prêter le serment solennel auprès du roi de France avec les représentants des cantons de la Confédération. Berne et Zurich qui ont quelques réticences ne font pas partie du voyage qui part le 4 novembre 1582 de Soleure en direction de Paris. Les ambassadeurs de la Confédération et des pays alliés seront reçus par Henri III le 28 novembre 1582 à Notre-Dame de Paris pour prêter serment, puis des fêtes brillantes sont données dans la capitale du royaume.

16 janvier 2014

Calendrier historique du Valais: 16 janvier – 1563 – Expédition de Lyon

Des Valaisans au service du prince de Condé

 

Louis prince de Condé

Louis prince de Condé

Au nom du Roi pour protéger et aider la ville de Lyon… Les capitaines In-Albon, Ambuel et Rubini, jurent qu’ils se sont engagés de bonne foi et qu’ils n’ont jamais eu d’autres intentions. Leur régiment a promis de ne détruire ni église ni monastère. De plus lorsque l’interdiction de l’évêque leur est parvenue, ils avaient déjà promis sur l’honneur de servir.

La Diète réunie à Sion entre du 15 au 17 janvier 1563 n’entendra pas ses arguments. Elle condamne lourdement les membres de l’expédition lyonnaise. Les capitaines doivent payer les frais de la Diète et de l’enquête, les autres gradés, une amende de 20 à 45 couronnes et les simples soldats, 4 couronnes. Après intervention du prince de Condé et de l’ambassadeur de France, la Diète de juin réduira un peu les sentences.

Les 4 compagnies valaisannes réunies par Henri In-Albon et Pierre Ambuel s’étaient regroupées à Genève en juin 1562 avant de partir pour Lyon pour soutenir le prince de Condé protestant contre la famille catholique des Guise qui soutient le roi Charles IX. Cette expédition réunie par des capitaines notoirement protestants soulève l’indignation de l’évêque et dans le Haut-Valais ainsi que l’intervention des cantons catholiques. La punition des fautifs montre que le Valais reste attaché à la foi catholique.

26 août 2013

Calendrier historique du Valais: 26 août – 1562 – Diète à la Majorie

L’expédition de Lyon punie

26 août majorieLa Diète qui s’ouvre ce 26 août 1562 à la Majorie à Sion met en lumière les progrès de la Réforme en Valais. Après trois jours de discussions, en présence de délégués des cantons catholiques de la Confération, elle ordonne de faire une enquête sur l’état religieux en Valais. Celle-ci fera ressortir que des dizains du Bas-Valais et une partie de celui de Brigue ont des attirances pour la nouvelle foi.

Cette Diète qui durera 3 jours a aussi été convoquée pour traiter la question de l’expédition de Lyon. L’évêque, Jean Jordan, et les députés blâment les Valaisans qui y ont pris part. Après la mort du roi de France François II, la régence est assurée par sa mère Catherine de Médicis en attendant la majorité de Charles IX. La reine mère est accommodante avec les protestants. Ce sera la guerre entre les Guise et les Condé, deux familles importantes du royaume.

Les Condé veulent enrôler des mercenaires des cantons protestants. Un émissaire vient recruter jusqu’en Valais. Quelques capitaines, dont Henri In-Albon et Pierre Ambuel, sympathisants de la nouvelle foi, recrutent 4 compagnies qui rejoignent Genève pour marcher sur Lyon. Les cantons catholiques demandent alors à l’évêque de Sion de réagir. L’assurance de punir les mercenaires à leur retour est donnée, mais dès la fin de la Diète, l’évêque reçoit chaleureusement l’émissaire de la Berne protestante. La Réforme progressera en Valais jusque vers le milieu du 17e siècle.

6 octobre 2012

6 octobre

Le roi des suisses (1569)

 

Louis Pfyffer se met au service de Charles IX

C’est un chef rempli de cœur et de prudence, qui n’est jamais précipité dans ses vues, ni dans ses entreprises, mais qui pèse tout avec mesure, agissant toujours avec sagesse. Il fait exactement observer la discipline militaire et ne souffre dans son corps aucun joueur ni gens inutiles. Il craint Dieu, observe religieusement la foi catholique, respecte les prêtres, fait de grandes aumônes aux pauvres; en un mot, il possède toutes les qualités qui font un honnête homme.

Ce panégyrique est l’oeuvre d’un subordonné de Louis Pfyffer. Lorsque le colonel Pfyffer rentre à Lucerne en ce 6 octobre 1569, sa gloire est immense. En France, il est considéré comme le roi des suisses. Sa défense de Charles IX et de la reine mère Catherine de Médicis a été héroïque et décisive.

Mais ce qui lui tient le plus à cœur, c’est la défense de la religion catholique. Nous marchons pour garder le jeune roy dans la foi. La devise inscrite sur les bannières suisses sont éloquentes. Après avoir sauvé la France, il devient le bras armé de la contre-réforme en Suisse. Il finance la création d’un collège à Lucerne pour accueillir les jésuites.

Il continuera son service en France en se mettant au service de la Ligue et des Guises pour punir le roi Henri III de n’avoir toujours pas réglé les dettes envers son régiment. Sa fougue et sa détermination menaceront l’unité confédérale.

 

Autres 6 octobre

 

1815,

Première réunion de la Société helvétique des sciences naturelles à Mornex (GE)

 

1886,

Naissance à Bâle de Edwin Fischer qui deviendra un pianiste virtuose.

 

1887,

Naissance à la Chaux-de-Fonds de Charles-Edouard Jeanneret qui sera un architecte mondialement connu sous le nom de Le Corbusier.

 

1905,

Adoption de la loi fédérale qui donne naissance à la Banque Nationale Suisse qui ouvrira ses portes en 1907.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :