Valais Libre

23 septembre 2014

L’assassin de la Tour de Londres, Christian Jacq

Filed under: f. livres divers — vslibre @ 9 h 03 min
Tags: , , ,

Jacq 2La Tour de Londres est plongée dans un épais brouillard. La danse des brumes rythme la cérémonie d’intronisation du nouveau gouverneur des lieux. Lord Henry Fallowfield va en devenir le maître. Il a réussi son rêve grâce à l’appui de son épouse Ann. Après un instant d’aveuglement, l’assemblée découvre avec horreur la tête sanglante d’Ann Fallowfield brandie par un gardien en haut des remparts.

Présent sur les lieux, le superintendant de Scotland Yard, Scott Marlow doit faire appel à l’ex-enquêteur en chef Higgins pour mener cette enquête délicate. La reine veut des résultats rapides. La Tour de Londres ne peut garder trop longtemps ses secrets. Les Yeomen, gardiens des lieux sous la direction de Patrick Holborne, aident autant qu’ils embrouillent l’enquête. Les célèbres corbeaux de la Tour et le Spectre qui rôdent déploient un rideau presque surnaturel sur la scène du crime.

Les pistes sont embrouillées et Higgins semble perdu. Les bijoux de la couronne, un vieux Yeoman, l’histoire de la Tour, tout éloigne de la solution. Une deuxième mort, celle du médecin des lieux, semble abreuver le besoin de sang du Spectre. Pourtant la solution de l’énigme n’est pas ésotérique ni surnaturelle, elle est historique. Les corbeaux mettent Higgins sur la piste. La descendante d’une ancienne suppliciée a dû décapiter la descendante d’un juge inflexible pour ôter la malédiction qui planait sur sa famille.

J Éditions, 2011

Publicités

14 septembre 2014

Le crime de la Momie, Christian Jacq

JacqFrances Mortimer a peur. Elle n’aime pas le bureau de son mari. L’aile du Britisch Museum où travaille Sir John Arthur, le brillant égyptologue, est angoissant. Elle terminera sa vie en allant chercher un dossier important. Tout laisse croire qu’une momie volée il y a quelques années est la responsable de ce meurtre. Le personnel de ménage, le gardien de l’immeuble, le chauffeur et Philipp Mortimer, le fils que Sir Arthur a eu d’un premier mariage sont sur les lieux.

L’égyptologue et son assistant Eliot Tumberfast se disputaient au domicile de Sir Arthur au moment du crime. Scotland Yard est rapidement sur la piste d’un cambrioleur. William W. Dobelyou aurait tué Frances Mortimer pour l’empêcher de parler. Devant l’importance et la sensibilité de l’affaire, le superintendant Scott Marlow fait appel à son ancien collègue Higgins qui va sortir de sa retraite pour enquêter sur ce meurtre.

Les rebondissements vont se succéder, la vie de chacun des protagonistes va être mise à nu par Higgins qui n’a pas son pareil pour faire parler les moindres indices. L’ancien de Scotland Yard n’a pas son pareil pour attirer les confidences. Son petit carnet noir reçoit toutes les observations. Higgins remontera tous les fils. Le crime était presque parfait, mais rien n’échappe à ce fin limier. Finalement, celui qui aimait trop Frances, l’a tuée sur les ordres d’un mari qui ne voulait en aucun cas divorcer.

J Éditions, 2011

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :