Valais Libre

27 mars 2014

Calendrier historique du Valais: 27 mars – 1550 – Lötschental

Bas les masques

27 mars lotschental4…sujets à vie les rebelles de la châtellenie de Niedergestelen demeureront en perpétuelle dépendance…Les V Dizains supérieurs et Sion scellent une alliance ce 27 mars 1550. Le sort de la vallée de Lötschen est réglé pour plus de 200 ans. La guerre des masques trouve son épilogue. Les coupables ne seront pas recherchés à cause de la peste qui règne dans la vallée.

Celui qui semble être l’âme de cette révolte, le vieux major de Loèche Perrin Jenelten est condamné à mort, mais gracié au vu de son grand âge. La quête de liberté des habitants de la vallée de Lötschen se termine abruptement. Vendue à la Savoie par les seigneurs de la Tour en 1375 après le crime d’Antoine qui défenestra l’évêque Guichard Tavelli, la vallée fut rachetée en 1376 par l’évêque Édouard de Savoie.

Dès lors, la région devient sujet de friction entre le peuple et l’évêque. Le peuple soutient s’être libéré par le sang, l’évêque invoque son achat. Après les guerres de Rarogne, en 1426, les V Dizains du haut, Loèche, Rarogne, Brigue, Viège et Conches exigent des futurs évêques les deux tiers des revenus de la vallée. L’alliance entre le Valais et la France suscite des troubles en 1549. La guerre des masques, révolte des gens de la vallée de Lötschen, restera finalement pacifique, mais l’occasion est trop belle pour mettre au pas ses habitants.

La vallée rachètera aux Dizains sa liberté en 1790.

Publicités

26 janvier 2014

Calendrier historique du Valais: 26 janvier – 1324 – Marché à Conthey

Foire au Bourg

26 janvier marché… permit à ce Bourg de tenir marché le mardi, avec obligation pour les gens de la contrée, d’y conduire leurs denrées, avant de les porter ailleurs. En même temps, le prince faisait défense d’inquiéter un participant sur la plainte d’une simple dette. Il y ajouta deux foires annuelles à la St-Séverin, le 11 février, et le 18 octobre, à la St-Luc.

Ce 26 janvier 1324, le comte Édouard de Savoie renouvelle l’autorisation donnée en 1302 par son père Amédée V. Conscient de l’importance des concessions de foires et de marchés qui, à cause du trafic provoqué par les routes du Simplon et du St-Bernard, amenaient du commerce et de l’aisance dans les bourgs savoyards de la vallée du Rhône, le comte s’empresse de confirmer les droits de Conthey dès sa prise du pouvoir après la mort de son père en octobre 1323.

Édouard augmente même la part des vidomnes qui toucheront dorénavant le tiers des taxes des ventes, un autre tiers lui étant réservé et le dernier allant à la Bourgeoisie. Les habitants de la châtellenie ne pouvaient vendre leurs produits ailleurs avant de les mettre en vente une fois au marché du Bourg. En 1431 le comte Amédée VIII poussa cette obligation à trois fois sous peine de confiscation de la marchandise.

4 octobre 2013

Calendrier historique du Valais: 4 octobre – 1377 – Du Fer à Trient

mine de fer

4 octobre mine de ferLe Valais est riche en mines pauvres… L’expression est bien connue. Elle décrit une réalité du canton qui possède de nombreux filons, mais souvent trop maigre pour que s’installe une véritable industrie minière. C’est ce 4 octobre 1377 qu’apparaît pour la première fois la mention de mine dans le canton. L’évêque de Sion Édouard de Savoie inféode la mine de Trient à Nantelme, vidomne de Martigny.

Il complète cette donation par la possibilité d’exploiter le bois de la rive droite du torrent. La mine fera partie du patrimoine vidomnal jusqu’en 1798, sans que des documents n’attestent une exploitation active. L’arrivée des Français relance l’intérêt pour la mine. Une compagnie reprend des travaux, mais elle est bien plus absorbée par l’exploitation des mines du Mont-Chemin et de Chamoson. Elle délaisse rapidement la mine de Trient.

Dans sa Cosmographie de 1544-1550, Sébastian Münster signale une riche mine de fer au Tseppes au-dessus du village du Trient. Les vidomnes de Martigny, titre attribué à un chef d’armée de l’évêque qui recevait en contrepartie des terres et des biens à exploiter, semblent donc avoir utilisé les richesses de cette mine.

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :