Valais Libre

31 janvier 2015

31 janvier 1889 – Un rossignol à Québec

Emma Albani

Emma Albani

Emma Albani

Le maire de Québec François Langelier, le premier ministre Honoré Mercier et près de 5 000 personnes sont réunis à la gare de Québec pour accueillir l’artiste qui descend en ville. Ce 31 janvier 1889, un cortège de six voitures emmènent Emma Albani jusqu’à l’Hôtel Saint-Louis. La grande cantatrice qui est de passage à Québec pour une série de concerts déchaîne les passions. Elle donnera deux concerts les 1er et 4 février. Les critiques seront dithyrambiques.

Emma Lajeunesse est née à Chambly le 1er novembre 1847 dans une famille de musiciens. Elle commence à étudier la musique à quatre ans avec son père. Très vite, son talent inné est reconnu. Elle poursuivra ses études de chant aux États-Unis et en Italie. À 23 ans, elle commence sa carrière à Londres qui deviendra son lieu de résidence. Elle y épousera quelques années plus tard le directeur de l’opéra italien de cette ville.

Régulièrement en tournée à travers l’Europe où les États-Unis, elle reviendra plusieurs fois dans son pays natal pour y donner des récitals. Amie de la reine Victoria, Emma qui a changé son nom en Albani à son arrivée en Angleterre en 1868 a ses entrées chez les plus grandes personnalités du moment. Elle terminera sa carrière publique à Londres en 1911. La première cantatrice canadienne mondialement connue décèdera le 3 avril 1930.

Publicités

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :