Valais Libre

27 août 2012

1994 – Les derniers jours de Corinthe, Alain Robbe-Grillet (1922 – 2008)

Henri de Corinthe est un personnage mi-historique, mi-halluciné. Agitateur, trafiquant, il erre en Amérique du Sud perdu entre des rêves historiques ou des histoires rêvées. Jolies jeunes filles, meurtres, enquêtes, photos réelles ou truquées son univers se fond entre les paragraphes avec la vie de l’auteur.

Nous suivons Alain Robbe-Grillet à New-York où il est professeur, à Paris autour des éditions de Minuit avec son ami Jérôme Lindon, dans ses rencontres plus ou moins amicales avec Jean-Paul Sartre, Claude Simon, Marguerite Duras ou autre Nathalie Sarraute. Les éditions de minuit sont au centre du propos avec le Nouveau Roman qui fut théorisé par l’auteur.

Ce roman, dernier volet d’une trilogie romanesque et autobiographique laisse libre cours à l’envie de liberté de l’auteur qui passe de son histoire à celle d’Henri de Corinthe sans avertissement, sans frontière, mais avec délice jusqu’à la morsure finale du vampire.

Publicités

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :