Valais Libre

29 janvier 2016

Histoire du Canada – 29 janvier

Honoré Mercier

Honoré Mercier

31 janvier 2015

31 janvier 1889 – Un rossignol à Québec

Emma Albani

Emma Albani

Emma Albani

Le maire de Québec François Langelier, le premier ministre Honoré Mercier et près de 5 000 personnes sont réunis à la gare de Québec pour accueillir l’artiste qui descend en ville. Ce 31 janvier 1889, un cortège de six voitures emmènent Emma Albani jusqu’à l’Hôtel Saint-Louis. La grande cantatrice qui est de passage à Québec pour une série de concerts déchaîne les passions. Elle donnera deux concerts les 1er et 4 février. Les critiques seront dithyrambiques.

Emma Lajeunesse est née à Chambly le 1er novembre 1847 dans une famille de musiciens. Elle commence à étudier la musique à quatre ans avec son père. Très vite, son talent inné est reconnu. Elle poursuivra ses études de chant aux États-Unis et en Italie. À 23 ans, elle commence sa carrière à Londres qui deviendra son lieu de résidence. Elle y épousera quelques années plus tard le directeur de l’opéra italien de cette ville.

Régulièrement en tournée à travers l’Europe où les États-Unis, elle reviendra plusieurs fois dans son pays natal pour y donner des récitals. Amie de la reine Victoria, Emma qui a changé son nom en Albani à son arrivée en Angleterre en 1868 a ses entrées chez les plus grandes personnalités du moment. Elle terminera sa carrière publique à Londres en 1911. La première cantatrice canadienne mondialement connue décèdera le 3 avril 1930.

29 janvier 2015

29 janvier 1887 – Honoré Mercier premier ministre

Un chef d’État

Honoré Mercier

Honoré Mercier

Le lieutenant-gouverneur Rodrigue Masson reçoit, ce 29 janvier 1887, l’assermentation d’Honoré Mercier et de son gouvernement. Après les démissions successives des gouvernements conservateurs de John Jones Ross et de Louis-Olivier Taillon, le chef du parti National devient premier ministre. La coalition emmenée par Honore Mercier comprend ne nombreux libéraux, elle reprend bientôt le nom de parti Libéral.

Un véritable chef d’État arrive au pouvoir. Honoré Mercier est né à Saint-Anasthase d’Iberville le 15 octobre 1840. À 22 ans, il est rédacteur du Courrier de Sainte-Hyacinthe et à 31 ans, il fonde le parti National et est élu à la Chambre des communes à Ottawa. Battu aux élections de 1878, il se lance dans la politique provinciale. En 1885, le parti conservateur perd une partie de ses appuis après que son pendant fédéral ait approuvé l’exécution du métis Louis Riel.

Honoré Mercier mettra en avant la défense de la nation canadienne-française et le respect de l’autonomie provinciale. Il convoquera à Québec la première conférence interprovinciale de la Confédération pour lutter contre l’ingérence fédérale dans les pouvoirs des provinces. Il s’occupera également de développer la colonisation et les chemins de fer dans les régions éloignées. Il sera destitué suite au scandale de la Baie des Chaleurs en 1891. Un tribunal l’innocentera l’année suivante. Il mourra le 30 octobre 1894 emporté par le diabète.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :