Valais Libre

11 octobre 2018

366 histoires suisses

Filed under: cb calendrier historique de la Suisse — vslibre @ 9 h 00 min
Tags: ,

11 octobre – Deuxième guerre de Kappel (1531)

Ulrich Zwingli

Ulrich Zwingli, le grand réformateur zurichois, git au pied d’un arbre. Il est blessé à la cuisse et à la tête. Ce 11 octobre 1531, près de la cité zurichoise de Kappel, son rêve de domination protestante de la Confédération vient de prendre fin. Ses troupes sont défaites, 5 000 de ses soldats ont perdus la vie. Les catholiques ne comptent qu’une centaine de morts. Ils vont régner sur la Suisse pour les deux prochains siècles.

Voulez-vous qu’on appelle un prêtre? Devant le refus de Zwingli, le capitaine Vockinger, d’Unterwald, sort son épée et transperce la gorge du réformateur. Le lendemain un tribunal de guerre juge la dépouille de Zwingli. Il est reconnu traitre, il sera écartelé pour ce crime, et hérétique ce qui lui vaudra d’être brûlé.

La progression de la réforme est stoppée. Elle recule même dans les baillages communs. La Suisse compte 7 cantons catholiques, quatre réformés et deux mixtes. Les protestants devront attendre 1712 et la deuxième guerre de Villmergen, pour prendre le dessus dans la Confédération.

Publicités

26 juin 2018

366 histoires suisses

Filed under: cb calendrier historique de la Suisse — vslibre @ 9 h 00 min
Tags: , ,

26 juin – La soupe au lait de Kappel (1529)

Soupe au lait de Kappel

Broute chez toi! Le pauvre bougre qui a dépassé la ligne de démarcation reçoit les remontrances des deux parties, mais bien vite les rires reprennent le dessus. La soupe au lait est partagée fraternellement par les deux camps qui se font face ce 26 juin 1529. Après ce petit-déjeuner partagé en toute fraternité, catholiques et protestants n’ont plus le goût de se battre.

Vous autres Confédérés, vous êtes de drôles de gens. Lors même que vous êtes divisés par quelque différend, vous ne faites qu’un et n’oubliez pas votre vieille amitié! Le bourgmestre de Strasbourg, venu en médiateur reste ébahi par la mentalité de ce peuple décidément pas comme les autres. Il faut dire que dans chaque camp on retrouve des mercenaires qui ont combattu côte à côte dans les campagnes d’Italie.

Pourtant, tout avait mal commencé un mois plus tôt. Le 29 mai, Schwytz brûlait Jakob Kaiser, un pasteur protestant venu prêcher la Réforme sur ses terres. Zwingli, qui avait pris l’ascendant sur la ville de Zurich déclare la guerre aux cantons catholiques. Avec peine, il organise une armée. Les autres régions protestantes n’ont pas très envie de s’engager dans un conflit.

Zwingli marche vers les catholiques. Les troupes se font face dans la région de Kappel à la frontière du canton de Zoug. Une médiation est voulue par une majorité de cantons. Les hommes des deux camps sont si proches qu’ils peuvent se parler aisément. Beaucoup d’anciens mercenaires d’Italie se reconnaissent. Les catholiques, montagnards, ont du lait en abondance. Ils amènent un chaudron de lait et demandent aux citadins d’y jeter du pain. Ainsi se résout le premier conflit confessionnel de la Confédération. La trêve sera de courte durée. Les protestants profitent de cette paix pour continuer leur expansion, mais deux ans plus tard, lors de la deuxième guerre de Kappel, Zwingli perdra la vie et les catholiques garderont pour deux siècles la maîtrise de la Confédération.

8 avril 2018

366 histoires suisses

Filed under: cb calendrier historique de la Suisse — vslibre @ 9 h 00 min
Tags: , ,

8 avril – Scission confessionnelle (1524)

Soupe au lait de Kappel

Nous assistons chaque jour aux progrès de cette doctrine frivole, car la nature de l’homme est singulièrement encline à vivre comme le bétail, sans loi et sans ordre… Considérez dans quelle unité, quelle paix et quelle tranquillité nos ancêtres vivaient dans leur foi, et quelle envie, quelle haine, quelle inimitié et quelle discorde sont nées de cette nouvelle croyance…

Réunis en Diète à Beckenried, les Cinq Cantons, les cantons catholiques, envoient, ce 8 avril 1524, une lettre aux autorités où ils dénoncent les troubles qui secouent les régions où la nouvelle foi se développe. Nous jurons de rester fidèles à l’ancienne, vraie et juste foi chrétienne, de déraciner, réprimer, châtier et anéantir cette doctrine luthérienne, zwinglienne, hussite erronée et inventée…

Tout est dit, la Confédération est durablement divisée. Deux camps, deux religions vont s’affronter durant les trois prochains siècles. Les cantons réformés rétorqueront à cette Alliance chrétienne par une Combourgeoisie chrétienne unissant les villes passées à la nouvelle foi. Il faudra attendre la guerre du Sonderbund en 1847 pour apaiser ces tensions religieuses.

Avant d’en arriver là, plusieurs guerres et 4 paix nationales jalonneront l’histoire de la Confédération. Souvent l’éclatement fut proche, mais toujours l’unité nationale fut préservée. Des hommes providentiels, mais aussi des circonstances extérieures ont permis au pays de survivre et de trouver son équilibre. La volonté ou les pressions extérieures pour cheminer en commun ont permis ce miracle.

26 juin 2016

Histoire du Valais – 26 juin

Filed under: c. calendrier historique du Valais — vslibre @ 3 h 00 min
Tags: ,
Soupe au lait de Kappel

Soupe au lait de Kappel

22 avril 2016

Histoire du Valais – 22 avril

Filed under: c. calendrier historique du Valais — vslibre @ 3 h 00 min
Tags: , ,
La soupe au lait de Kappel

La soupe au lait de Kappel

26 juin 2014

Calendrier historique du Valais: 26 juin – 1529 – Valaisans à Kappel

Arrivée tardive

26 juin-kappelAprès un appel des cantons catholiques, 1400 Valaisans quittent le Valais pour rallier les troupes qui font face aux forces réformées au centre de la Suisse. Lorsqu’ils arrivent à Kappel, ce 26 juin 1529, la soupe au lait est consommée. Les deux parties se sont mises d’accord et une paix est signée. Il ne reste plus qu’aux Valaisans à reprendre le chemin de leurs foyers.

La nomination au début du mois de juin d’un nouveau bailli pour les baillages communs avaient avivés les tensions entre les cantons catholiques et les protestants emmenés par le bourgmestre de Zurich, Ulrich Zwingli qui pousse à la guerre. En vertu des traités d’alliance, les V cantons catholiques appellent le Valais à l’aide. Les troupes valaisannes sont au camp de Baar près de Zoug le 18 juin, mais arrivent juste après la paix sur le champ de Kappel.

Deux ans plus tard, le 11 octobre 1531, les deux camps se font à nouveau face à Kappel. Les catholiques mettent en déroute les Réformés et leur chef Zwingli est même tué au cours de la bataille. Une fois de plus les Valaisans sont appelés à la rescousse. Ils font partir huit bannières, soit près de 1500 hommes. Ils arriveront le 13 octobre sur le champ de bataille. S’ils ne participent pas à la bataille, les Valaisans se distingueront quelques jours plus tard en empêchant des pillards réformés de s’en prendre à l’abbaye d’Ensiedeln.

22 avril 2014

Calendrier historique du Valais: 22 avril – 1529 – Union chrétienne

Alliance catholique

22 avril kappelDevant l’émergence de la Réforme protestante, les catholiques s’organisent et concluent diverses alliances. Ainsi, ce 22 avril 1529, à Waldshut au nord du Rhin entre Rheinfelden et Schaffhouse, les V cantons catholiques, la Savoie, les Habsbourg d’Autriche et le Valais fondent l’Union chrétienne, une alliance défensive. Les signataires se promettent une protection réciproque contre la Réforme.

Le Valais est de plus en plus étroitement lié avec la Confédération helvétique. Dès le début du XVIe siècle, il fait partie, avec les Grisons, des premiers alliés à ce qu’on appelle alors la Grande ligue de la Haute Allemagne qui comprend 13 cantons dès 1513. Après les campagnes d’Italie et malgré la défaite de Marignan, le rapprochement est encore plus fort. L’apparition de la Réforme va provoquer des alliances interconfessionnelles où le Valais est partie prenante.

Le 7 février 1528, Berne introduit la Réforme dans ses baillages. Les VII Dizains valaisans rejoignent alors l’alliance des V cantons catholiques, Lucerne, Uri, Schwytz, Unterwald et Zoug. Ce traité est conclu à Lucerne le 25 novembre 1528. Mais la Réforme continue de s’étendre Zürich et Bâle rejoignent Berne et Schaffhouse, Appenzell et Glaris penchent ouvertement vers les idées nouvelles. L’Union chrétienne de 1529 n’aura pas une longue durée puisqu’elle cessera après le traité qui suivra la soupe au lait de Kappel le 26 juin 1529.

26 juin 2013

26 juin

Filed under: j. La Suisse en 365 anniversaires — vslibre @ 7 h 27 min
Tags: , , ,

La soupe au lait de Kappel (1529)

26 juin KappelBroute chez toi! Le pauvre bougre qui a dépassé la ligne de démarcation reçoit les remontrances des deux parties, mais bien vite les rires reprennent le dessus. La soupe au lait est partagée fraternellement par les deux camps qui se font face ce 26 juin 1529. Après ce petit-déjeuner partagé en toute fraternité, catholique et protestant n’ont plus le goût de se battre.

Vous autres Confédérés, vous êtes de drôles de gens. Lors même que vous êtes divisés par quelque différend, vous ne faites qu’un et n’oubliez pas votre vieille amitié! Le bourgmestre de Strasbourg, venu en médiateur reste ébahi par la mentalité de ce peuple décidemment pas comme les autres. Il faut dire que dans chaque camp on retrouve des mercenaires qui ont combattu côte à côte dans les campagnes d’Italie.

Pourtant, tout avait mal commencé un mois plus tôt. Le 29 mai, Schwytz brûlait Jakob Kaiser, un pasteur protestant venu prêcher la Réforme sur ses terres. Zwingli, qui avait pris l’ascendant sur la ville de Zürich déclare la guerre aux cantons catholiques. Avec peine, il organise une armée. Les autres régions protestantes n’ont pas très envie de s’engager dans un conflit.

Zwingli marche vers les catholiques. Les troupes se font face dans la région de Kappel à la frontière du canton de Zoug. Une médiation est voulue par une majorité de canton. Les hommes des deux camps sont si proches qu’ils peuvent se parler aisément. Beaucoup d’anciens mercenaires d’Italie se reconnaissent. Les catholiques, montagnards, ont du lait en abondance. Ils amènent un chaudron de lait et demande aux citadins d’y jeter du pain. Ainsi se résoud le premier conflit confessionnel de la Confédération. La trève sera de courte durée. Les protestant profite de cette paix pour continuer leur expansion, mais deux ans plus tard, lors de la deuxième guerre de Kappel, Zwingli perdra la vie et les catholiques garderont pour deux siècles la maîtrise de la Confédération.

 

Autres 26 juin

1810,

Mort à Fribourg de Louis d’Affry, premier landamann de Suisse en 1803

1843,

Première fête fédérale de chant à Zürich

1958,

Les citoyennes de Riehen (BS) sont les premières de Suisse à avoir le droit de vote.

1988,

Mort à Bâle du cardinal Hans Urs von Balthasar

30 octobre 2012

30 octobre

Héroisme à Soleure (1533)

Si l’on tire contre les réformés, je veux périr le premier! L’avoyer Wengi de Soleure qui prononce cette phrase debout devant la bouche du canon est un bon catholique. Il ne veut pas envenimer la guerre entre les religions.

L’anecdote est peut-être légendaire. Elle a été transcrite des années plus tard, mais elle met en exergue la tolérance de quelques confédérés en charge des affaires en ces temps de déchirures. Dans la première moitié du 16ème siècle, la Réforme divise les régions un peu partout en Europe.

La Suisse est au cœur de ses luttes. En ces temps, pas question de liberté de conscience ou de culte individuel, la religion est affaire d’État. Le peuple change de religion au gré de ses dirigeants.

La Soleure catholique vacille entre les deux religions. Une votation populaire donne, en 1529, une majorité aux catholique. Ils sont neutres en 1530. La mort de Zwingli et la défaite protestante de la deuxième guerre de Kappel (1531) redonne une majorité catholique.

En 1533, les protestants soleurois veulent reprendre le dessus par la force. L’Avoyer Wengi s’interpose et sa sagesse permet de retrouver un peu de calme.

Autres 30 octobre

1564,

Berne rend le pays de Gex et une partie du Chablais à la Savoie, mais garde le pays de Vaud et Genève, lors du traité de Lausanne.

1741,

Naissance à Coire (GR) de la portraitiste Angélica Kaufmann

1810,

Les troupes de République cisalpine occupent le Tessin.

1910,

Mort à Heiden (AR) du fondateur de la Croix-Rouge Henri Dunant

1954,

Mort à Leysin (VD) du Dr Auguste Rollier responsable de 18 cliniques pour tuberculeux

11 octobre 2012

11 octobre

Filed under: j. La Suisse en 365 anniversaires — vslibre @ 5 h 18 min
Tags: , ,

Deuxième guerre de Kappel (1531)

 

Ulrich Zwingli trouvera la mort lors de la deuxième bataille de Kappel, le 11 octobre 1531.

Ulrich Zwingli, le grand réformateur zürichois git au pied d’un arbre. Il est blessé à la cuisse et à la tête. Son rêve de domination protestante de la Confédération vient de prendre fin. Ses troupes sont défaites, 5 000 des ses soldats ont perdus la vie. Les Catholiques ne comptent qu’une centaine de morts. Ils vont régner sur la Suisse pour les deux prochains siècles.

Voulez-vous qu’on appelle un prêtre? Devant le refus de Zwingli, le capitaine Vockinger, d’Unterwald, sort son épée et transperce la gorge du réformateur. Le lendemain un tribunal de guerre juge la dépouille de Zwingli. Il est reconnu traitre et sera écartelé pour ce crime et hérétique ce qui lui vaudra d’être brûlé.

La progression de la réforme est stoppée. Elle recule même dans les baillages communs. La Suisse compte 7 cantons catholiques, deux réformés et deux mixtes. Les protestants devront attendre 1712 et la deuxième guerre de Villmergen pour prendre le dessus dans la Confédération.

 

 

 

 

 

 

 

Autres 11 octobre

 

1375,

Le Loetchental devient un territoire des dizains du haut-Valais suite à la fuite d’Antoine de la Tour.

 

1815,

François Ier, empereur d’Autriche, rend la dernière visite d’un empereur à la forteresse de Habsbourg (AG), berceau de la famille.

 

1825,

Naissance à Zürich de Conrad Ferdinand Meyer, nouvelliste et romancier

 

1841,

Naissance à Bâle du compositeur Friedrich Hegar

 

1924,

Naissance à Berne de l’actrice Liselotte Pulver

 

1940,

Naissance à Schaffhouse de Christoph Blocher, politicien

Page suivante »

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :