Valais Libre

31 janvier 2015

31 janvier 1889 – Un rossignol à Québec

Emma Albani

Emma Albani

Emma Albani

Le maire de Québec François Langelier, le premier ministre Honoré Mercier et près de 5 000 personnes sont réunis à la gare de Québec pour accueillir l’artiste qui descend en ville. Ce 31 janvier 1889, un cortège de six voitures emmènent Emma Albani jusqu’à l’Hôtel Saint-Louis. La grande cantatrice qui est de passage à Québec pour une série de concerts déchaîne les passions. Elle donnera deux concerts les 1er et 4 février. Les critiques seront dithyrambiques.

Emma Lajeunesse est née à Chambly le 1er novembre 1847 dans une famille de musiciens. Elle commence à étudier la musique à quatre ans avec son père. Très vite, son talent inné est reconnu. Elle poursuivra ses études de chant aux États-Unis et en Italie. À 23 ans, elle commence sa carrière à Londres qui deviendra son lieu de résidence. Elle y épousera quelques années plus tard le directeur de l’opéra italien de cette ville.

Régulièrement en tournée à travers l’Europe où les États-Unis, elle reviendra plusieurs fois dans son pays natal pour y donner des récitals. Amie de la reine Victoria, Emma qui a changé son nom en Albani à son arrivée en Angleterre en 1868 a ses entrées chez les plus grandes personnalités du moment. Elle terminera sa carrière publique à Londres en 1911. La première cantatrice canadienne mondialement connue décèdera le 3 avril 1930.

Publicités

11 décembre 2014

11 décembre 1931 – Statut de Westminster

Filed under: ca. calendrier historique du Canada — vslibre @ 5 h 38 min
Tags: , , ,

Indépendants

Signature du traité de Westminster

Signature du traité de Westminster

Les lois ou dispositions législatives adoptées par le parlement d’un dominion après l’entrée en vigueur de la présente loi ne sont pas invalides ni inopérantes du fait de leur incompatibilité soit avec le droit de l’Angleterre, soit avec les lois existantes ou ultérieures du Parlement du Royaume-Uni ou leurs textes d’application, le Parlement du dominion ayant parmi ses pouvoirs celui d’abroger ou de modifier ces lois ou textes dans la mesure où ils font partie du droit du dominion.

Le deuxième alinéa de l’article 2 de la loi adoptée ce 11 décembre 1931 établit une égalité législative entre le Parlement d’Ottawa et celui de Londres. De fait, les dominions britanniques deviennent pleinement indépendants et le roi Georges V devient le roi des nouveaux royaumes indépendants d’Australie, de Nouvelle-Zélande, d’Afrique du Sud et du Canada. Le gouvernement britannique ne peut plus légiférer pour un dominion, sauf à la demande et avec l’accord de celui-ci.

Après consultation entre le gouvernement fédéral et les provinces, on décide également que la Constitution canadienne demeurera à Londres et sera l’apanage exclusif du Parlement britannique. De l’ancien état des choses, il ne reste que le droit d’appel au Conseil privé. On établit aussi la pratique de laisser au premier ministre du Canada le soin de désigner le gouverneur général.

19 novembre 2014

19 novembre 1794 – Traité de Jay

Paix anglo-américaine

11.19 jay_traite_frIl existera entre Sa Majesté britannique, ses héritiers et successeurs, et les États-Unis de l’Amérique ainsi qu’entre leurs domaines, territoires, cités, villes et peuples de toute dénomination sans exception de personnes et de lieux, respectivement, une paix ferme, inviolable et universelle, et une amitié vraie et sincère. John Jay, juge en chef de la Cour suprême des États-Unis et le baron de Grenville, plénipotentiaire du roi Georges III, signent à Londres, ce 19 novembre 1794, une entente entre les deux pays.

Malgré le traité de Paris de 1783, des litiges subsistent entre la Grande-Bretagne et les États-Unis. L’occupation britannique de forts sur le territoire américain dans la région des Grands Lacs est contestée par les Américains qui réclament également des compensations pour les navires, marchandises et esclaves confisqués durant la guerre d’indépendance. Georges Washington, président des États-Unis, veut éviter une nouvelle guerre, il envoie à Londres John Jay pour négocier.

Ce traité pose aujourd’hui quelques problèmes au Canada à cause de la question des Amérindiens. Ceux-ci ont obtenu le droit de s’installer et de travailler aux États-Unis sans restriction ainsi qu’une exemption des droits de douane sur les biens qu’ils transportent au-delà des frontières. Le Canada n’a jamais reconnu ce traité et des conflits ont régulièrement cours au sujet des droits de douane, notamment en Ontario.

7 décembre 2012

7 décembre

Une bernoise de cire (1760)

 

Marie TussaudLa stupeur fige les quelques amis au retour du cimetière. La caissière qui les accueille à la caisse du musée a les traits de celle qu’ils viennent de conduire à sa dernière demeure. Madame Tussaud les aura surpris jusqu’aux derniers instants. Loin de se laisser démonter, ils emportent la statue avec eux et lui offre la place d’honneur au banquet de deuil.

Il faut remonter 90 ans plus tôt pour débuter cette exceptionnel destin. En effet, le 7 décembre 1760, la petite Marie Grossholtz voit le jour à Berne. Sa mère, devenue veuve alors que la petite a 6 ans, quitte Berne pour s’installer chez son frère Curtius qui est installé à Paris. La petite Marie est initiée par son oncle au modelage des portraits en cire.

L’époque est propice au développement de cet art. La révolution fait tomber les têtes et les familles sont heureuse de conserver une trace des suppliciés. La jeune bernoise épousera un français, monsieur Tussaud. Elle fera un portrait de Napoléon pour l’offrir à Joséphine. Les époux s’installeront à Londres où ils emmènent leurs meilleurs pièces et la collection de l’oncle Curtius.

Le musée londonien fera la gloire et la fortune de madame Tussaud qui s’éteindra à 90 ans entourés de nombreux amis. Son humour sera toujours aussi efficace, côtoyer la mort lui aura permis de jouer avec elle.

 

Autres 7 décembre

 

1412,

Saint-Gall entre dans l’alliance des 7 cantons.

 

1525,

Berne et Fribourg signent une combourgeoisie avec Lausanne et Genève

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :