Valais Libre

25 janvier 2016

Histoire du Canada – 25 janvier

Filed under: ca. calendrier historique du Canada — vslibre @ 9 h 00 min
Tags: ,
Marie de l'Incarnation

Marie de l’Incarnation

Publicités

1 août 2015

1er août 1639 – Arrivée des Augustines et des Ursulines

Des soeurs à Québec

 L'arrivée des Augustines et des Ursulines à Québec

L’arrivée des Augustines et des Ursulines à Québec

Marie Guenet de Saint-Ignace, première supérieure de la communauté, Anne Le Cointre de Saint-Bernard et Marie Forestier de Saint-Bonaventure des Augustines de la Miséricorde de Jésus ainsi que Marie de l’Incarnation et Cécile de Sainte-Croix, des Ursulines de Dieppe et Marie de Savonnières de la Troche, des ursulines de Tours arrivent, ce 1er août 1639, à Québec. Les premières membres des communautés religieuses féminines débutent leurs missions hospitalières et éducatives au service de la Nouvelle-France et de ses alliés amérindiens.

L’arrivée des Ursulines est le résultat du travail de deux femmes. Madame de la Peltrie, une veuve fortunée qui débarque aussi en Nouvelle-France par le même bateau et Marie de l’Incarnation qui, à la lecture des Relations des Jésuites, ont l’idée de cette mission. Les Ursulines logeront d’abord en Basse-Ville de Québec, puis, dès 1642, elles s’installent dans leur monastère en Haute-Ville sur l’emplacement qu’elles occupent toujours. Dès la première année, les religieuses accueillent 18 pensionnaires françaises et amérindiennes, qui apprennent le catéchisme, la lecture, l’écriture et le calcul, mais aussi les travaux à l’aiguille.

C’est 1637, à la demande du père Paul le Jeune, supérieur des missions des Jésuites en Nouvelle-France, que la duchesse d’Aiguillon, nièce du cardinal Richelieu, projette de fonder un hôpital à Québec. Les Augustines de Dieppe acceptent de prendre en charge le futur établissement. Après un bref séjour à Québec, les Augustines déménagent à Sillery, en 1640, où elles fondent le premier hôpital. Les guerres franco-iroquoises forcent toutefois les religieuses à retourner à l’intérieur des remparts de Québec en 1644. Deux ans plus tard, elles ouvrent l’Hôtel-Dieu.

25 janvier 2015

25 janvier 1631 – Marie de l’Incarnation entre au couvent

Début d’une vocation

Marie de l'Incarnation

Marie de l’Incarnation

Le couvent des Ursulines de Tours accueille une nouvelle pensionnaire ce 25 janvier 1631. Marie Guyard a 32 ans, elle est veuve et a un garçon de 12 ans qu’elle confie à sa soeur. Les Ursulines sont un ordre qui se consacre à l’éducation des filles. Très vite, la nouvelle religieuse a le projet d’aller instruire les jeunes filles de la toute nouvelle colonie d’outre-Atlantique. Elle rencontre la riche et pieuse Madeleine de la Peltrie qui lui procure les fonds pour fonder un monastère à Québec.

Le 1er août 1639, son rêve prend forme. Elle débarque à Québec avec deux autres ursulines, Madame de la Peltrie et une servante. Sa volonté première est d’instruire des Amérindiennes et de les convertir au catholicisme. Les débuts sont difficiles. Logée dans une maison où, la nuit, elle voit les étoiles à travers le toit, elle s’accroche à sa foi et à son rêve. La construction d’un monastère et l’accueil des jeunes filles françaises permettra à son oeuvre de se développer. Même si elle a une vie cloîtrée, soeur Marie de l’Incarnation joue un rôle très actif dans la jeune colonie.

Elle correspondra régulièrement avec son très cher fils Claude, devenu curé et demeuré en France. Ces lettres présentent un rapport détaillé de la vie en Nouvelle-France. Elle rédigera aussi une seconde autobiographie aux élans mystiques et poétiques inattendus. Souvent alitée, Marie travaille à des catéchismes, grammaires et dictionnaires en algonquin et en iroquois. Elle mourra le 30 avril 1672, elle est vénérée par beaucoup de Québécois depuis et le pape François en fait une sainte le 3 avril 2014.

30 décembre 2014

30 décembre 1650 – Incendie du couvent des Ursulines

Première destruction

Couvent des Ursulines

Couvent des Ursulines

À peine 8 ans après sa construction, le couvent des Ursulines de Québec est détruit par les flammes ce 30 décembre 1650. Une soeur avait oublié de retirer le charbon du pétrin en bois. Les soeurs trouveront refuge d’abord chez les Augustines à l’Hôtel-Dieu voisin avant d’emménager en janvier 1651 dans la maison de leur bienfaitrice Madame de la Peltrie.

Arrivées à Québec le 1er août 1639, les Ursulines arrivent sur le même bateau que les Augustines aussi appelées Soeurs Hospitalières qui s’occuperont de l’Hôpital. La vocation des Ursulines est l’éducation. Elles vivront trois ans dans une vieille maison de la Basse-Ville d’où l’on voit le ciel à travers le toit avant de construire leur premier couvent. Il sera reconstruit en 1652. Elles pourront ainsi reprendre avec un meilleur confort leur oeuvre auprès des jeunes filles amérindiennes et canadiennes.

La bâtisse chère à la fondatrice Marie de l’Incarnation subira d’autres atteintes tant lors de la tentative d’invasion anglaise de 1690 que lors du siège de Wolfe en 1759. Le général français Montcalm sera enterré sous la chapelle des Ursulines au lendemain de la bataille des plaines d’Abraham. Les gouverneurs et les vice-rois, tant anglais que français, seront toujours respectueux envers l’institution qui est toujours présente à Québec.

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :