Valais Libre

29 janvier 2016

Histoire du Canada – 29 janvier

Honoré Mercier

Honoré Mercier

Publicités

29 janvier 2015

29 janvier 1887 – Honoré Mercier premier ministre

Un chef d’État

Honoré Mercier

Honoré Mercier

Le lieutenant-gouverneur Rodrigue Masson reçoit, ce 29 janvier 1887, l’assermentation d’Honoré Mercier et de son gouvernement. Après les démissions successives des gouvernements conservateurs de John Jones Ross et de Louis-Olivier Taillon, le chef du parti National devient premier ministre. La coalition emmenée par Honore Mercier comprend ne nombreux libéraux, elle reprend bientôt le nom de parti Libéral.

Un véritable chef d’État arrive au pouvoir. Honoré Mercier est né à Saint-Anasthase d’Iberville le 15 octobre 1840. À 22 ans, il est rédacteur du Courrier de Sainte-Hyacinthe et à 31 ans, il fonde le parti National et est élu à la Chambre des communes à Ottawa. Battu aux élections de 1878, il se lance dans la politique provinciale. En 1885, le parti conservateur perd une partie de ses appuis après que son pendant fédéral ait approuvé l’exécution du métis Louis Riel.

Honoré Mercier mettra en avant la défense de la nation canadienne-française et le respect de l’autonomie provinciale. Il convoquera à Québec la première conférence interprovinciale de la Confédération pour lutter contre l’ingérence fédérale dans les pouvoirs des provinces. Il s’occupera également de développer la colonisation et les chemins de fer dans les régions éloignées. Il sera destitué suite au scandale de la Baie des Chaleurs en 1891. Un tribunal l’innocentera l’année suivante. Il mourra le 30 octobre 1894 emporté par le diabète.

20 novembre 2014

20 novembre 1841 – Naissance de Wilfrid Laurier

Premier francophone premier ministre du Canada

Wilfrid Laurier

Wilfrid Laurier

La petite maison au bord de la rivière l’Achigan, à Saint-Lin-de-Lachenaie, actuellement Saint-Lin–Laurentides, est en fête ce 20 novembre 1841. Carolus Laurier et Marie-Marcelle Martineau accueillent la naissance d’un garçon qu’ils prénomment Wilfrid. Après des études à l’école primaire du village, un passage dans le village anglophone voisin de New Glasgow, des études classiques au collège de l’Assomption, Wilfrid Laurier sortira diplômé en droit de l’Université McGill de Montréal en 1864.

Il fera ses débuts politiques en 1871 lorsqu’il est élu député libéral à l’Assemblée législative de Québec pour le district électoral de Drummond-Arthabaska. En 1874, il quitte la politique provinciale et est élu député fédéral. En 1877, il devient ministre du Revenu. Après la défaite des libéraux en 1878, il se retire de la politique active. Il reviendra en 1887 lorsqu’il succède à Édouard Blake comme chef du Parti libéral fédéral. Chef de l’opposition, il mène son parti à la victoire en 1896 et devient alors le premier Québécois francophone à diriger le gouvernement fédéral.

Il conservera le pouvoir pendant 15 ans. Les réalisations du gouvernement Laurier sont spectaculaires : profitant d’une prospérité économique, le Canada connaît une grande expansion du commerce, la construction des chemins de fer transcontinentaux, l’ouverture sur l’immigration, la création de nouvelles provinces (Alberta et Saskatchewan en 1905), le développement et la spécialisation de l’agriculture. Mais en 1911, il est battu et entre à nouveau dans l’opposition. Il restera le chef des libéraux jusqu’à sa mort le 17 février 1919.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :