Valais Libre

26 mai 2015

26 mai 1603 – Champlain à Tadoussac

Grande Tabagie

La grande tabagie de Tadoussac

La grande tabagie de Tadoussac

Samuel de Champlain et le capitaine François Pontgravé débarquent à Tadoussac ce 26 mai 1603. Parti le 15 mars de France, la Bonne renommée aura mis 10 semaines pour traverser l’Atlantique, mais Champlain écrira que ce fut un heureux voyage. Il ramène avec lui deux Montagnais qui avaient séjourné en France durant une année. Champlain veut utiliser cette expédition pour établir de bonne relation avec les autochtones et jeter les bases d’une fructueuse collaboration avec la colonie qu’il rêve d’installer sur le Saint-Laurent.

La mode en Europe est au chapeau de castor, la traite des fourrures devient un commerce de plus en plus important. De nombreux marchands veulent acquérir le monopole. Le roi Henri IV accordera à Pierre Chauvin un monopole de commerce pour la région de Tadoussac. Celui-ci fait un voyage en 1600 et laisse 16 hommes pour hiverner à cet endroit. Seuls cinq survivront au premier hiver. Pontgravé veut poursuivre l’oeuvre en 1603 et s’associe à Samuel de Champlain qui a pu visiter les colonies espagnoles du Nouveau Monde entre 1599 et 1601.

Champlain est convaincu qu’une bonne entente avec les indigènes est gage de succès. Elle est nécessaire à la bonne marche du commerce. Il veut construire une Nouvelle-France sur un autre modèle que les colonies espagnoles qui traitent les indigènes comme des sous-hommes. Au lendemain de son arrivée à Tadoussac, la chance est avec Champlain qui peut assister à une grande Tabagie. Son sens diplomatique lui permettra de sceller une alliance avec le chef montagnais Anadabijou. Ce sera le point de départ de l’Amérique française.

Publicités

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :