Valais Libre

10 avril 2015

10 avril 1980 – Béatification de François de Laval

Premier évêque reconnu

François de Laval

François de Laval

Il faut tâcher d’éviter deux extrémités  en ce qui concerne la conversion des âmes : trop espérer ou trop désespérer. […] À la vue des grandes difficultés dans l’entreprise de la conversion des gens, qu’on se souvienne que la semence de la Parole de Dieu porte son fruit dans la patience. Ces paroles sages sont celles de François de Laval. Le premier évêque de Québec marquera fortement la Nouvelle-France. Il aura contribué à implanter fortement et durablement l’église catholique dans la colonie. Sa sagesse, mais aussi sa fermeté et surtout son sens missionnaire lui ont valu la reconnaissance.

Le cardinal Maurice Roy, archevêque de Québec, annonce, ce 10 avril 1980, la future béatification de François de Laval. Le pape Jean-Paul II l’élèvera au rang de bienheureux le 22 juin 1980 et enfin, le 3 avril 2014, le pape François fera du premier évêque d’Amérique du Nord un saint de l’Église catholique. Le petit garçon né le 30 avril 1623 à Montigny-sur-Avre en France dans une famille de la haute noblesse aura eu un parcours exceptionnel.

Après une formation au collège des Jésuites, il sera ordonné prêtre à 20 ans. Durant ses études, il a fréquenté des prêtres missionnaires, c’est pourquoi c’est tout naturellement qu’il accepte en 1658 la mission d’organiser l’Église en Nouvelle-France. Dès son arrivée à Québec, le 16 juin 1659, il débute sa mission avec énergie. Création du Séminaire de Québec pour la formation des prêtres, organisation des premières paroisses, conversion des Amérindiens, toute l’oeuvre de François de Laval tourne autour de deux mots: amour et patience. Il démissionnera en 1688, mais devra remplacer son successeur Mgr de Saint-Vallier, prisonnier des Anglais, dès 1700 jusqu’à sa mort le 6 mai 1708.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :