Valais Libre

22 octobre 2018

366 histoires suisses

Filed under: cb calendrier historique de la Suisse — vslibre @ 9 h 00 min
Tags: , ,

22 octobre – Révolution libérale en Thurgovie (1830)

Weinfelden en Thurgovie

Les Trois Glorieuses, la révolution parisienne de 1830, aura ses premières conséquences libérales près du lac de Constance. Weinfelden en Thurgovie sera la première à manifester une volonté populaire pour une constitution plus libérale.

La Suisse n’échappe pas au courant européen qui demande plus de libertés. En Argovie, le Dr Troxler, un des pères du radicalisme suisse, réclame l’intégrité des droits populaires. Mais à Weinfelden, le soulèvement va plus loin.

Le pasteur Bornhauser préside, ce 22 octobre 1830, un grand rassemblement populaire qui demande aux autorités plus de libertés. Il veut l’élection du Grand Conseil par le peuple, la publicité des débats législatifs, la séparation nette des pouvoirs et la réduction des compétences de l’exécutif.

Il arrivera à garder le calme parmi ses troupes et à faire plier le gouvernement. Une Constitution révisée sera adoptée en Thurgovie et la révolution ne fera aucune victime grâce au pasteur charismatique.

Publicités

12 octobre 2018

366 histoires suisses

Filed under: cb calendrier historique de la Suisse — vslibre @ 9 h 00 min
Tags: ,

12 octobre – La Thurgovie devient un pays sujet (1460)

Château de Diessenhofen en Thurgovie

Encouragés par le pape Pie II, les Confédérés décident d’envahir la région entre Zurich, le lac de Constance et le Rhin. Le duc Sigismond d’Autriche qui possède ces terres vient d’être excommunié par le pape. L’occasion est trop belle.

En quelques jours, la région est conquise sans qu’il n’y ait eu de bataille. La population rallie la Confédération à l’apparition des troupes. Le duc les a abandonnés, ils n’ont pas d’états d’âme. La ville de Diessenhofen, tout au nord, près du Rhin, s’oppose un peu plus longtemps, mais la reconnaissance de ses libertés par les Confédérés lui fait ouvrir les portes.

Finalement, Winterthour est la seule place résistante. Elle fait face à deux sièges sans broncher. Elle restera fidèle à l’Autriche encore 6 ans avant d’être rachetée par Zurich. Les évêques de Constance et de Bâle ne veulent pas que la situation dégénère. Ils interviennent pour la paix. Sigismond reconnaît ses conquêtes et les Confédérés en restent là. Le pape est furieux, il voulait écraser le duc.

La Thurgovie ne devient pas un canton, mais un baillage commun, un pays sujet, des autres cantons. Elle deviendra officiellement un canton à part entière en 1798.

12 octobre 2012

12 octobre

La Thurgovie devient un pays sujet ( 1460)

 

Diessenhofen a résisté un peu à l’invasion des Confédérés.

Encouragé par le pape Pie II, les Confédérés décident d’envahir la région entre Zürich, le lac de Constance et le Rhin. Le duc Sigismond d’Autriche qui possède ses terres vient d’être excommunié par le pape. L’occasion est trop belle.

En quelques jours, la région est conquise sans qu’il n’y ait eu de bataille. La population rallie la Confédération à l’apparition des troupes. Le duc les a abandonné, ils n’ont pas d’états d’âme. Diessenhofen s’oppose un peu plus longtemps, mais la reconnaissance de ses libertés par les Confédérés lui font ouvrir les portes.

Finalement, Winterthour est la seule place résistante. Elle fait face à deux sièges sans broncher. Elle restera fidèle à l’Autriche encore 6 ans avant d’être rachetée par Zürich. Les évêques de Constance et de Bâle ne veulent pas que la situation dégénère. Ils interviennent pour la paix. Sigismond reconnaît ses conquêtes et les Confédérés en restent là. Le pape est furieux, il voulait écraser le duc.

La Thurgovie ne devient pas un canton, mais un baillage commun, un pays sujet, des autres cantons. Elle deviendra officiellement un canton à part entière en 1798.

 

Autres 12 octobre

 

1909,

Mort à Clarens de Carl Hilty, philosophe, historien et homme politique

 

1915,

Ouverture de l’institut Jacques-Dalcroze à Genève

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :