Valais Libre

25 novembre 2018

366 histoires suisses

Filed under: cb calendrier historique de la Suisse — vslibre @ 9 h 00 min
Tags: , , ,

25 novembre – Les Walser (1286)

La paroisse de Roveredo, actuellement dans les Grisons, tout proche du Tessin, et le bailli de Sax-Mixor qui administre la région, accordent des terres dans le Rheinwald de l’autre côté du San Bernardino à une communauté de Walser. Ce document daté du 25 novembre 1286 est un des premiers qui attestent de la colonisation des Walser.

La légende raconte que 12 jeunes conjurés hauts-valaisans se seraient enfuis après avoir assassiné leur seigneur trop attaché au droit de cuissage… Peu importe quelle est la réalité de cette anecdote, le XIIIe siècle voit se développer dans les Alpes une série de colonies en provenance du Haut-Valais.

De l’Autriche à Chamonix en passant par les Alpes italiennes, nombreux sont les lieux-dits qui mélangent un italien germanisé ou un allemand italianisé. De nombreux historiens se sont penchés sur l’origine de ces communautés. Elles semblent toutes provenir de souches du Haut-Valais.

Ces Walser demeurent attachés aux Alpes. Ils restent accrochés à la montagne et délaissent les terres fertiles de la plaine…

Publicités

20 août 2018

366 histoires suisses

Filed under: cb calendrier historique de la Suisse — vslibre @ 9 h 00 min
Tags: ,

20 août – Maurice Troillet (1961)

Maurice Troillet

Le 20 août 1961 décède à Lausanne un homme qui aura marqué l’histoire du Valais. Maurice Troillet, conseiller d’État de 1913 à 1953, a tenu fermement les rênes du département de l’intérieur. Conservateur, mais progressiste, quel paradoxe, il fut certainement l’homme politique le plus visionnaire du XXe siècle en Valais.

Son chef d’oeuvre restera la correction du Rhône et l’assèchement des marais de la plaine. Mais la fondation des écoles d’agriculture de Sion et de Viège, la loi sur les routes qui permit le développement des vallées ainsi que les multiples fondations d’associations et de coopératives pour améliorer et écouler les produits du terroir, font de Maurice Troillet un monument valaisan.

Après son retrait du Gouvernement, il ne resta pas inactif. Il fut la cheville ouvrière du tunnel du Grand-Saint-Bernard. Il balaya toutes les oppositions, malheureusement, il mourut avant l’achèvement des travaux en 1964.

Maurice Troillet n’échappa pas aux querelles politiques valaisannes. Pilier des conservateurs majoritaires, il imposa plus souvent ses vues qu’il ne se laissa diriger par son parti. Il sut à l’occasion utiliser tous les canaux, comme le journal des radicaux minoritaires, pour arriver à ses fins.

4 août 2018

366 histoires suisses

Filed under: cb calendrier historique de la Suisse — vslibre @ 9 h 00 min
Tags: ,

4 août – Le Valais devient Suisse (1815)

Le 4 août 1815, le Valais devient le vingtième canton de la Confédération helvétique. Quelques jours plus tard, Michel Dufour et Léopold de Sépibus, les deux délégués valaisans prêtent serment devant la diète fédérale. La République et canton du Valais met ainsi un terme à une période troublée et s’ancre définitivement à la Suisse.

Dès 1789, les échos de la Révolution française provoquent dans le Bas-Valais des velléités de révolte contre le pouvoir du Haut-Valais. Le temps des sept Dizains est révolu. La région entre dans une période de trouble et de mutation.

Napoléon devient un personnage central de l’histoire du Valais. La position géographique stratégique au cœur des Alpes entre le Simplon et le Grand-Saint-Bernard intéresse le Consul, puis l’Empereur. La République rhodanienne (1802-1810), le Département du Simplon (1810-1813) et enfin le Gouvernement de transition (1814-1815) seront les dernières marches vers l’incorporation à la Confédération Helvétique.

Mais la République et canton du Valais n’est pas au bout de ses peines, l’équilibre des pouvoirs entre les anciens maîtres du Haut et les sujets du Bas qui s’était amélioré sous Napoléon, recule à nouveau en faveur du Haut.

L’histoire va se poursuivre et, bientôt 200 ans plus tard, l’unité cantonale semble toujours fragile…

13 février 2018

366 histoires suisses

13 février – Quand le Valais se déchire (1510)

Mathieu Schiner / Georges Supersaxo

Georges Supersaxo, Mathieu Schiner; un couple historique, un couple inséparable, un couple maudit. Ils ont écrit une page tragique de l’histoire du Valais. Deux personnes au rayonnement européen qui, l’une à Rome, l’autre à Milan avec encore Jost Silenen à Paris, auraient pu faire du Valais une puissance européenne. Malheureusement leur rivalité mettra tout à terre.

Ce 13 février 1510, Georges Supersaxo, qui a réuni de force une Diète des dizains supérieurs à Viège, lui fait voter une alliance avec la France. L’évêque de Sion, Mathieu Schiner, l’avait expressément interdite. Rentrant de Rome le lendemain, l’évêque est arrêté au pont de Naters et doit reconnaître l’alliance.

Libéré, il rentre à Sion, convoque la Diète et annule l’alliance. Supersaxo lève la Matze contre Schiner, celui-ci l’excommunie. La lutte va tourner d’abord à l’avantage de l’évêque qui fait déclarer Supersaxo rebelle et banni, mais après la défaite de Marignan, Georges Supersaxo revient en force sur le Valais.

Le pays est déchiré, le peuple victime des vengeances de l’un et de l’autre. Schiner meurt de la peste à Rome en 1522 après avoir frisé l’élection à la papauté, Georges Supersaxo meurt à Vevey en 1529 après un dernier bannissement du Valais.

4 février 2018

366 histoires suisses

Filed under: cb calendrier historique de la Suisse — vslibre @ 9 h 00 min
Tags: , ,

4 février – Accord en Berne et Sion (1296)

Lötschental

Valaisans, Bernois, mais aussi Waldstätten cherchent à délimiter leurs territoires respectifs et à éviter les querelles entre eux. Ils ont besoin de disposer de toutes leurs forces contre les menaces extérieures. Le 4 février 1296 un accord dans ce sens est signé entre Berne et l’Évêque de Sion.

Les barons La Tour-Châtillon, suzerain du Lötschental, ne l’entendent pas de cette oreille et vont poursuivre leur politique de colonisation systématique du versant nord des Alpes. Pierre Ier de La Tour-Châtillon est un querelleur et n’aura cesse de passer outre l’accord se disputant tant avec Berne qu’avec l’évêque de Sion.

La famille a des possessions non seulement au Lötschental, mais le long de la Dala, à Mürren, Lauterbrunnen, Steig, Frutigen ou encore Wimmis. Ils passent fréquemment la Gemmi ou le Loetschenpass. Ils iront même s’installer sur les possessions du couvent d’Interlaken.

Mais cette expansion ne durera pas. Trop querelleur les La Tour finiront ruinés et bannis. L’arrière Petit-fils de Pierre Ier, Antoine Ier ira jusqu’à défenestrer son oncle Guichard, évêque de Sion au château de la Soie en 1375. Son fils Balthazar changea le nom odieux de La Tour-Châtillon en Zurlauben qui évoque en allemand le feuillage qui l’a protégé durant sa vie cachée.

25 janvier 2018

366 histoires suisses

Filed under: cb calendrier historique de la Suisse — vslibre @ 8 h 52 min
Tags: ,

25 janvier – Le Valais tremble (1946)

Tremblement de terre à Sion

Nous avons pénétré au quartier de Beaulieu à Sierre, dans un ou deux immeubles qui avaient été particulièrement délabrés par le tremblement de terre et nous avons été frappés du spectacle. Ainsi la maison Ruedin qui abrite le Café de l’Avenue ressemble, avec de profondes lézardes, extérieures à un puzzle géant…

Les descriptions se poursuivent, nombreuses, relatant la désolation. André Marcel, le journaliste du Confédéré du Valais l’avoue, il a eu peur. La terre a tremblé ce vendredi 25 janvier 1946. À 18 h 35 une première violente secousse a été ressentie. Si violente, qu’à l’Avenue de la Gare de Sierre, Mme Tonossi tomba morte, foudroyée par la peur.

On annoncera ensuite deux autres morts en Valais à cause de la forte émotion et un mécanicien écrasé par son camion dont le cric avait cédé à Aix-les-Bains en France. Mais ce tremblement de terre mesuré à 6,1 sur l’échelle de Richter dont l’épicentre était dans la région du Wildhorn causa surtout des dégâts matériels.

412 cheminées à Sierre et de nombreux clochers se sont écroulés. Les services techniques de l’État du Valais dénombrèrent 3 485 bâtiments endommagés pour un total des dommages se montant à 5 265 345 francs. En dehors de ces chiffres, des réactions assez fantaisistes sur les causes du tremblement de terre circulèrent. Certains témoignèrent avoir vu une météorite traverser le ciel peu avant…

Diverses répliques furent ressenties les jours suivants et un autre gros tremblement de terre survint le 30 mai 1946.

10 octobre 2016

Histoire du Valais – 10 octobre

Filed under: c. calendrier historique du Valais — vslibre @ 3 h 00 min
Tags: ,
VII Dizains

VII Dizains

24 août 2016

Histoire du Valais – 24 août

Filed under: c. calendrier historique du Valais — vslibre @ 3 h 00 min
Tags: ,
Mercenaires suisses

Mercenaires suisses

4 août 2016

Histoire du Valais – 4 août

Filed under: c. calendrier historique du Valais — vslibre @ 3 h 00 min
Tags: ,

valais-drap

17 juillet 2016

Histoire du Valais – 17 juillet

Filed under: c. calendrier historique du Valais — vslibre @ 3 h 00 min
Tags: , ,
Sentence

Sentence

Page suivante »

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :